Proposée en coupé ou en cabriolet, la Lyonheart K fait figure de chef d’œuvre automobile. Il faut dire que le modèle s’inspire de l’une des plus belles automobiles de tous les temps : la Jaguar Type-E, dessinée par l’ingénieur aérodynamicien Malcom Sayer, sous la houlette de Sir William Lyons.

La Lyonheart K n’a pourtant pas été crayonnée par une grosse pointure du design. En effet, c’est un certain Robert Palm qui est derrière ces jolis galbes, designer industriel et fondateur du label suisse Classic Factory. Dévoilé pour la première fois en 2012 à Genève, ce bolide tarde à voir le jour, même si Envisage Group, chargé d’assembler la bête, assure que la conception du modèle suit bel et bien son cours.

Lire : Une Ferrari 599 SA Aperta à vendre pour 1,5 million d'euros !

En attendant de voir le premier exemplaire fouler le bitume, on se consolera avec ces quelques bribes d’informations techniques : une carrosserie tout en aluminium, des jantes à rayons, un V8 Cosworth de 5000 cc, turbocompressé, qui génère quelque 567 ch et une plateforme empruntée au constructeur Jaguar. C’est cette dernière qui serait à l’origine du retard accumulé par le projet. En effet, Lyonheart avait d’abord opté pour la plateforme de feu la Jaguar XKR. Celle-ci n’étant plus produite, Envisage Group a dû revoir tout le projet et l’adapter à une nouvelle base technique. Production prévue : 250 exemplaires. Tarif approximatif : 360'000€ pour le coupé et 375'000€ pour le cabriolet !

Lyonheart K