La Sécurité routière et le développement du sport automobile africain sont au centre des discussions à l'occasion de la venue en Ethiopie du président de la FIA Jean Todt.

Alors que le Congrès Régional de la Compétition de la FIA se tient à Addis Abeba, la capitale de l'Ethiopie, jusqu'à ce vendredi, le président de la FIA, Jean Todt, a rencontré le Président Ethiopien Mulatu Teshome afin d'aborder les projets en cours visant à améliorer les normes de sécurité routière dans ce pays d'Afrique de l'est.

Jean Todt, qui est arrivé en Ethiopie avec la double casquette de Président de la FIA, mais également d'envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, pour la sécurité routière, a mené une réunion avec le Président Teshome où les deux hommes ont évoqué le travail de la Fédération Internationale en termes de mobilité et du sport.

Lire : La Bolivie peut-elle tirer profit de l'explosion du marché du lithium ?

Ont ainsi été évoquées des méthodes visant à réduire le nombre d'accidents et de tués sur la route en Ethiopie, ainsi que le développement du sport automobile en Afrique.

Une partie du problème dans cette partie Est de l'Afrique vient de l'écart conséquent entre le nombre d'accidents effectivement recensés par les autorités et les nombres fournis par l'Organisation Mondiale de la Santé, qui estime le nombre d'accidents mortels neuf fois supérieur aux chiffres officiels.

"Nous voulons promouvoir une conduite sûre sur les routes ouvertes, nous assurer que la police puisse faire respecter les règles de circulations, instaurer des valeurs comme la discipline, une formation adéquate, et une bonne éducation sur la route", a déclaré Jean Todt. "[Il devrait aussi y avoir] un service post-accident adapté. Pour résumer, tous les progrès faits en sport automobile, nous voulons les adapter sur les voitures de route".

"Nous avons la prescription : l'éducation, la loi, les infrastructures routières, les véhicules, et le service post-accident, et nous sommes prêts à transmettre notre savoir en la matière à nos collègues éthiopiens".

Le Président Mulatu Teshome s'est montré très réceptif à l'appel de Jean Todt pour améliorer le respect des règles en termes de sécurité routière, et introduire des normes strictes pour l'efficacité des équipements pour les usagers de la route, des casques pour les motards aux systèmes de protection envers les piétons sur la voiture en elle-même. Le président éthiopien a ajouté sa signature à l'engagement "Save Kids", promettant son soutien à la campagne.

L'agenda de Jean Todt comprenait ensuite le premier jour du Congrès Régional de la Compétition de la FIA, qui se tiendra jusqu'à vendredi. L'objectif principal de ce congrès 2016 est le développement du sport automobile sur le continent africain, à la fois en soutenant les initiatives naissantes déjà en cours, et en soutenant de manière concertée le développement des activités de karting, comme cela a déjà été fait au Paraguay.

"Le karting est la porte d'entrée du sport automobile", avait déclaré Jean Todt au Paraguay plus tôt dans le mois. "Il garantit l'émergence de nouveaux champions dans le futur. C'est la fondation sur laquelle est basée notre pyramide, qui mène jusqu'au plus haut niveau de ce sport". Le message est demeuré inchangé à Addis Abeba, où le karting a été évoqué en tant que moyen d'introduire des notions de sécurité routière – et responsabilité au volant – pour les usagers de la route de demain.

A cette fin, la FIA a présenté un projet visant à répandre dans le monde la pratique du karting à bas coût, permettant aux associations sportives nationales (ASN) de faire la demande d'une "karting box", comprenant deux kartings, des centaines de cônes en plastiques, et un guide pour organiser des slaloms de karting, avec les règles sportives.

L'association éthiopienne du sport automobile a elle-même reçu une karting box, et l'ASN l'utilisera pour démontrer que le karting peut constituer un outil pour apprendre – en plus de constituer un outil pour faire de la compétition -, tout en offrant l'opportunité de découvrir les talents locaux au potentiel pour gravir les échelons du sport automobile.

Abonnez-vous à la newsletter

Jean Todt, Président de la FIA, avec le Président éthiopien Mulatu Teshome