Renault prendra son temps pour choisir ses pilotes 2017, en voulant bien analyser l'éclosion des futurs talents du sport automobile au cours de la fin de cette année.

"Il n'y a pas de date limite, nous pouvons le faire une semaine avant [les essais de] Barcelone l'an prochain", déclare Frédéric Vasseur dans une interview accordée à Motorsport.com. "Bien sûr, nous nous focalisons probablement davantage sur les jeunes pilotes que sur ceux qui sont plus vieux ou plus expérimentés, parce que nous avons un projet à moyen terme. J'aimerais pouvoir trouver les pilotes de 2020, pas ceux de 2010."

Lire : VIDÉO - Le crash impressionnant de Kevin Magnussen lors du GP de Belgique

Le directeur sportif de Renault Sport F1 connaît bien les séries de promotion de la Formule 1, lui qui a fondé l'écurie ART Grand Prix, qui a remporté de nombreux titres en GP2, GP3 ou F3. Il sait donc bien que les performances des jeunes loups peuvent souvent fluctuer d'un Grand Prix à l'autre.

"Et si on jette un coup d’œil aux pilotes junior, la situation évolue à chaque week-end. Si on regarde les expérimentés, elle ne change pas, ils ont obtenu des résultats par le passé et on sait précisément ce dont ils sont capables, et leurs compétences."

Un pilote aux allures de leader

On l'a compris, Vasseur souhaite découvrir la future pépite de la Formule 1, et l'avoir dans son écurie au moment de son éclosion. Mais cela veut aussi dire que le pilote en question devra parvenir à assumer un statut de leader de l'équipe.

"Le pilote doit être un catalyseur du système, capable de motiver l'équipe", insiste-t-il. "Derrière lui, il a 1000 personnes sur le châssis et le moteur. Si un pilote, par sa motivation, parvient à extraire un petit peu plus de tout le monde, alors il sera un énorme succès. Plus le championnat est relevé, plus ces compétences sont importantes."

Un exemple ? Celui de Sebastian Vettel, que Vasseur a eu sous ses ordres en F3 EuroSeries. "Il était déjà capable de le faire en F3. Capable d'unir tout le monde autour de lui, de convaincre toute l'équipe, etc. C'est clair qu'en F1, il faut avoir cette attitude."

Source: Motorsport.com

Abonnez-vous à la newsletter