Est-ce que la up! GTI est mieux que la Golf GTI Performance ?

Chez Volkswagen, on aime les voitures de sport. Depuis 1976, le constructeur allemand commercialise les fameuses GTI, label inauguré par la première Golf. Depuis, la gamme GTI a été élargie et ne concerne pas uniquement la berline compacte Golf. En effet, on retrouve ce patronyme sur les Polo et plus récemment, sur la up!. Motor1.com a été convié aux essais de ces trois véhicules à tempérament sportif sur le circuit d'Ascari, en Espagne. Pour simplifier les choses, nous avons essayé la Volkswagen Golf GTI Performance - la plus puissante de la gamme GTI (en dehors de la Golf GTI Clubsport) - et nous l'avons comparée à la petite dernière, la up! GTI. Au cours de cet essai, nous allons tenter de répondre à une question : est-ce que la Golf GTI Performance est toujours la plus GTI des GTI ? Ou est-ce que la petite up! parvient à détrôner sa grande sœur eut regard de son poids et de son gabarit ?

GTI Performance Days

La Volkswagen Golf GTI n'a pas fini de nous surprendre


Pour débuter cet essai, nous avons pris les clés de la Volkswagen Golf GTI Performance. C'est une voiture que l'on connaît très bien, et que nous avons déjà essayée auparavant. Cette fois-ci, nous avons fait le choix de bouder la couleur rouge, au profit de ce magnifique bleu qui donne un aspect plus passe-partout à la sportive allemande. Une pression sur le bouton start/stop et le moteur 2,0 TSI de 245 ch prend vie.
Ce moteur est très répandu au sein du groupe Volkswagen. On le retrouve chez presque tous les constructeurs comme Audi au sein de la S3, et chez SEAT qui l'utilise pour tracter sa terrible Leon Cupra de 300 ch. Bien installés au fond des sièges tapissés du fameux tissu écossais, nous attaquons les routes départementales aux alentours de Malaga. Grâce aux différents modes de conduite qui sont proposés, il est possible de modifier le comportement de la Golf GTI Performance. Celle-ci s'est montrée confortable en mode Confort, mais manque clairement de radicalité en mode Sport.

GTI Performance Days
GTI Performance Days

Les suspensions sont certes un peu fermes, mais pas assez pour se sentir au volant d'une sportive comme on pourrait l'entendre. D'ailleurs, les changements opérés par ce mode "Sport" ne sont que très peu perceptibles au volant. La direction devient un peu plus dure à manier, et la pédale d'accélération devient légèrement plus sensible. On regrette le son émis par les deux sorties d'échappement. Il n'a rien de fou, et la Golf GTI Performance ne pétarade pas une seule fois comme pourrait le faire une Škoda Octavia RS de même calibre.

Vous aimerez aussi:

Quoi qu'il en soit, la Volkswagen Golf GTI Performance est un régal à conduire sur les petites routes. La direction est assez directive et les accélérations sont correctes. Malheureusement, la voiture est très aseptisée. Le compteur de vitesse grimpe assez vite mais le conducteur n'a pas l'impression de prendre beaucoup de vitesse. Dans les virages, la Volkswagen Golf GTI Performance se comporte très bien, les mouvements de caisse sont contenus d'autant plus que les sièges offrent un bon maintien latéral.
Passons à la up! GTI, mérite-t-elle le label GTI ?

GTI Performance Days
GTI Performance Days

Une Volkswagen up! GTI épatante

Au premier abord, une up! GTI n'a rien d'exceptionnel. Cette petite voiture doit se contenter d'un moteur 1,0 TSI trois-cylindres de 115 ch et d'un gabarit semblable aux voitures sans permis (3,6 m de long). Mais curieusement, les caractéristiques de la up! GTI se rapprochent de la Golf GTI originelle. En effet, la première Golf GTI développait 110 ch, et mesurait seulement 10 cm de plus.

Vous aimerez aussi:

La Volkswagen up! GTI est une voiture amusante à conduire. Elle est très facile à prendre en main et s'adresse au grand public. La première chose qui a retenu mon attention après quelques minutes de prise en main, c'est le son que dégage... les haut-parleurs. ! Le moteur trois-cylindres manque d'expressivité (même s'il est bruyant), les ingénieurs de Volkswagen ont alors décidé de simuler le son d'un moteur cinq-cylindres à travers l'habitacle. On se prend rapidement au jeu, et contrairement à la Golf GTI Performance, nous sommes conditionnés pour avoir l'impression que la up! GTI accélère et avance plus vite ; ce qui n'est pas le cas.

GTI Performance Days

Les performances prouvent le contraire, puisque la up! GTI passe de 0 à 100 km/h en 8,8 s, tandis que sa grande sœur effectue le même exercice en 6,2 s. Mais les sensations sont là, et on se prend rapidement au jeu, bien que l'habitacle ne donne pas du tout l'impression de conduire une voiture de "sport". Tout d'abord, la position de conduite est trop haute, et les pédales ont une course trop longue pour parvenir à passer les vitesses le plus rapidement possible. En parlant du pédalier, celle de l'embrayage nous a un peu déroutés. Le point de patinage est trop haut, et une bonne partie de l'amplitude est inutile.
Une fois ces défauts relevés, nous partons à l'assaut des épingles pour voir ce que la up! GTI a dans le ventre.

Voir aussi:

La petite allemande accélère bien, elle peut remercier son turbo qui intervient assez tôt et entraîne une petite poussée non désagréable. Il faut rapidement jouer avec le levier de vitesses, afin d'exploiter au mieux le petit trois-cylindres. Les accélérations sont bonnes (sans être excellentes), mais lorsque la voiture doit grimper quelques pentes, elle montre rapidement des signes de détresses. De plus, les mouvements de caisse sont très présents et le faux son moteur peut vite devenir agaçant.

Cela dit, la up! GTI est au-delà de nos espérances. Alors qu'on la pensait faiblarde, son moteur 1,0 TSI prouve tout le contraire en se montrant volontaire.
Afin de mieux tester les limites de ces deux GTI, nous partons sur le circuit d'Ascari.

Sur le circuit, la Golf GTI s'impose naturellement

GTI Performance Days
GTI Performance Days

Comme on le dit souvent, le circuit est un bon juge de paix lorsqu'il s'agit d'évaluer la "sportivité" d'un véhicule. Dans notre cas, le comportement de la up! GTI a montré que la petite de Volkswagen n'était pas dans son terrain de jeu favori. La Volkswagen up! GTI est à la traine à cause de son manque de puissance face à la Polo GTI et à Golf GTI Performance. Mais le plus navrant est que la voiture prend beaucoup de roulis, à chaque virage.

Lire aussi:

Sans grande surprise, la Volkswagen Golf GTI Performance fait mieux et s'est montrée beaucoup plus efficace. Cependant, la Golf GTI Performance nous a un peu déçus. Elle manque de radicalité dans ses accélérations et surtout, dans son freinage. Les freins ne sont pas très endurants, et ont tendance à blanchir après quelques tours de circuit. De plus, le train avant perd en motricité ; l'électronique doit donc sans cesse intervenir bridant ainsi les accélérations en sortie de courbe.

GTI Performance Days
GTI Performance Days

Sur la piste, la Golf GTI Performance a un train avant cloué au sol, d'autant plus que la sportive de Wolfsburg dispose d'un autobloquant électronique. Quant au train arrière, il est mobile et il l'est d'autant plus lorsque l'on désactive l'ESP. La Golf GTI est encore perfectible, pour s'en convaincre, il suffit de regarder les exploits de la Golf GTI Clubsport S sur le Nürburgring. La marge de manœuvre est grande pour le constructeur allemand, espérons que la future Golf 8 GTI soit un peu plus charismatique. Quant à la up! GTI, elle n'est pas adaptée pour une utilisation sur circuit, mais elle parvient tout de même à tirer son épingle du jeu !

Laquelle choisir ?

Les Volkswagen Golf GTI Performance et up! GTI sont totalement à l'opposé. L'une s'adresse à monsieur et madame tout le monde, tandis que la seconde demande un peu plus de concentrations à son volant. La Volkswagen up! GTI n'est pas décevante, sur route en tout cas ! Elle tient ses promesses, et elle est adaptée pour une conduite dynamique sans forcément rouler à vive allure. La Golf GTI Performance est plus technique, plus difficile à appréhender et s'adresse aux mordus du volant, adeptes du label GTI. La berline compacte sportive joue les gros bras par rapport à la up! GTI, mais elle n'est pas pour autant radicale. Elle est assez polyvalente, et que son ancêtre de la fin des années 70 peut être fière d'elle. Elle digne de son nom, et saura dessiner un sourire sur votre visage !

 

Galerie: GTI Performance Days