Une procédure, c'est long, compliqué et coûteux.

Vous venez d'acheter une voiture qui vous faisait de l’œil depuis maintenant plusieurs semaines. Mais, malheur, elle tombe en panne quelques jours après. Il semble logique de demander au vendeur de l'aide sur certains points non ? Voilà pourquoi l'expertise à l'amiable existe, petite explication de cette méthode d’arrangement qui satisfait tout le monde.

Votre nouvelle voiture est tombée en panne, et bien quoi de plus naturel que de retourner voir le vendeur et lui faire part de votre mécontentement. Vous considérez que la voiture est tombée en panne à cause de l'ancien propriétaire, mais l'ancien propriétaire lui, n'est pas d'accord. Dans cette situation, vous vous retrouvez face à un litige, soit une différence entre deux parties.

Pour solutionner ce litige, vous approuvez le recours à un expert pour mener une expertise à l'amiable. Cet expert est souvent mandaté par la société d'assurance de la partie demandeuse. En effet, dans la plupart des contrats, il y a une clause d'aide juridique, et cette aide va missionner un expert libre. Le problème dans ce cas, c'est que l'expert n'est pas impartial. Il dépend d'une des parties et ferra son possible pour satisfaire cette dernière.

Il ne faut pas exagérer non plus, tous les experts ne sont pas des "vendus" à une assurance. Alors dans la mesure ou l'expert nommé pour mener à bien l'étude de ce dossier est le plus neutre possible, une bonne expertise peut découler de cette rencontre. Le travail de cet expert va être de trouver la panne, l'expliquer et tenter de proposer une solution pour la réparation. 

Toute la complexité vient du fait que ce rapport n'a pas beaucoup de poids juridiquement parlant. Et qu'il ne repose que sur l'entente existante entre les deux parties est fragile et rompra si une des deux parties s'estime lésée. Mais encore une fois, si le rapport propose une solution qui convient aux deux parties, vous avez gagné entre 12 à 18 mois de procédure. Ce n'est pas rien non ?

Si, malgré l'avis d'expert, vous ne parvenez pas à trouver une solution qui convient aux deux parties et donc que le litige se poursuit, il n'y a plus qu'une seule solution : faire appel à une expertise judiciaire, menée par un expert appelé par un juge, qui rendra assurément une décision pondérée et juste.