La Tesla de la discorde.

Pour le ministre allemand de l'Écologie, voiture électrique rime avec Tesla. Johannes Remmel s'est en effet offert une Model S 90D d'une valeur de 110'000 euros. Véhicule de fonction oblige, la Tesla a été achetée avec l'argent public, ce qui fait grincer les dents de certains. En effet, il est de coutume pour un dirigeant politique d'utiliser un modèle commercialisé par un constructeur national. Sauf qu'ici, les contraintes inhérentes aux voitures électriques auraient bouleversé la donne.

Lire aussi : Un show son et lumière sur le Tesla Model X pour Noël !

Selon un porte-parole du ministère allemand, seule la Model S disposait de suffisament d'autonomie pour arpenter les grands espaces de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le land du ministre. Dans les faits, personne ne peut donner tort à l'homme politique allemand. En effet, les constructeurs germaniques ne proposent pas encore de voiture capable de rivaliser avec une Tesla Model S en matière d'autonomie.

Cela dit, l'homme pourra à terme tenir compte de ses convictions écologiques tout en roulant dans un véhicule national. En effet, BMW, Mercedes et Volkswagen/Audi travaillent activement au développement de voitures "zéro émission". Cela s'est notamment vu lors du dernier Mondial de Paris, avec les concepts Mercedes EQ et Volkswagen I.D. En outre, l'Opel Ampera-E commence tout doucement sa carrière en Europe.

Lire aussi: