La réglementation de la catégorie LMGTE pourrait encourager Porsche à franchir le pas.

Porsche a dévoilé il y a peu sa nouvelle 911 RSR pour la catégorie LMGTE des 24 Heures du Mans et du championnat d'endurance (WEC). Une voiture modifiée qui se rapproche de plus en plus des voitures de série à cause des nouvelles réglementations. En effet, le moteur flat-six n'a jamais été aussi proche d'une position centrale arrière alors qu'auparavant, la voiture était historiquement connue pour son bloc en porte-à-faux. Tout ça est bien évidemment du à ce nouveau règlement en catégorie LMGTE qui restreint considérablement le nombre de modifications autorisées. 

Porsche 911 RSR
Porsche 911 RSR

La version routière sert en effet de base d'homologation, et l'écart entre les deux voitures ne serait plus si flagrant. Si la position du moteur n'est donc plus autorisée, cela pourrait donc contraindre Porsche à prévoir une petite série de 911 RSR dédiées à un usage routier afin de servir de base d'homologation et donc de respecter la réglementation.

Pour le moment il ne s'agit que de simples suppositions, surtout que Porsche peut très bien demander une dérogation aux instances du championnat, une démarche plus que courante d'ailleurs. Pour rappel, la Porsche 911 RSR est équipée d'un flat-six 4,0 litres qui développe jusqu'à 510 chevaux en fonction des configurations. 

Source : Autoevolution

Lire aussi:

Porsche 911 RSR