Elle avait d'ailleurs participé à l'édition 1967 des 24 Heures de Daytona, faisant partie de l'escouade du glorieux triplé Ferrari.

Produite à seulement 3 exemplaires, la Ferrari 330 P4 est l’une des plus belles Ferrari de la série des P, pour prototype, des années 1960. Elle naitra de la détermination de Enzo Ferrari à rester dans les hautes sphères de la course automobile dans les années 1960, notamment face à Ford qui est arrivé en force aux 24 Heures du Mans à partir de 1964, mettant fin avec sa victoire en 1966, à la domination italienne.

KVC - Ferrari 330 P4
KVC - Ferrari 330 P4
KVC - Ferrari 330 P4
KVC - Ferrari 330 P4

L’ironie est que les trois P4 sont déjà venues à Daytona dans les années 1960. Dernière évolution des 330, les P4 s'offrent un triplé historique qui vaudra le surnom de la 365 GTB/4 dite "Daytona". Il était donc plutôt amusant de retrouver l’un de ces exemplaires sur le circuit presque 50 ans après, pour les Ferrari Finali Mondiali.

Lire aussi:

À l’origine, les P4 étaient toutes en version coupé, mais pour des questions de réglementation à l'occasion de la Brands Hatch BOAC, elles ont toutes été converties en spyder. La P4 que présentée est le châssis #0856, propriété du Canadien et magnat de la mode Lawrence Stroll. Il est également le père de Lance Stroll, qui pilote ce dimanche pour l'écurie Williams, à l'occasion du Grand Prix d'Australie.

Elle est la seule P4 ayant conservé sa carrosserie et sa mécanique d’origine, détenant la certification matching numbers, la plaçant donc comme l’une des Ferrari de compétition les plus recherchées aujourd'hui.

Autant dire que le jour où cette 330 P4 sera proposée à la vente, elle risquera d’établir un nouveau record du monde et de peut-être dépasser la côte des actuelles 250 GTO, qui est aujourd’hui de plus de 57 millions de dollars !

Lire aussi:

KVC - Ferrari 330 P4 Finali Mondiali 2016

Photo: KVC