Et cela désespère un peu le constructeur anglais.

En Chine, le Landwind X7 se vend bien. Mais ce modèle fait également parler de lui en Europe, et pour cause : il reprend quasiment trait pour trait le dessin du Range Rover Evoque, sans le moindre accord du britannique. Le constructeur anglais tente bien d'intervenir, mais ses efforts ont été vains jusqu'à présent.

Les copies chinoises

En effet, Land Rover se heurte à une législation chinoise qui ne semble pas acquise à sa cause. Lorsque les journalistes d'Automotive News ont demandé à Ralf Speth, le CEO de Land Rover, si l'action contre Landwind progressait, celui-ci a simplement répondu : "Non, pas du tout". Pire encore, les autorités chinoises auraient annulé l'an dernier le brevet déposé par Land Rover pour protéger l'Evoque. La firme anglaise aurait attendu trop longtemps pour protéger ce modèle, ledit brevet ayant été déposé bien après la présentation officielle de la voiture. 

Lire aussi :

Aussi étrange que cela puisse paraître, il semblerait donc que le Landwind X7 ait de beaux jours devant lui. L'an dernier, il aurait séduit 80'002 automobilistes chinois. Naturellement, son prix est un argument de poids : il coûterait environ le tiers du prix d'un Evoque certifié Land Rover. Pour Ralf Speth, les raisons de ce succès sont assez évidentes. "Ils le font très bien. C'est une bonne voiture. Nous le savons, c'est la nôtre", commente en effet le Britannique un rien amer. 

Source : Automotive News

 

Abonnez-vous à la newsletter