Le cuir animal n'aura peut-être plus sa place chez Bentley.

Vous l'avez sans doute remarqué autour de vous, la montée du végétalisme en milieu occidental ne cesse de croître. Les marques automobiles peuvent sembler bien loin de cette nouvelle "tendance", sauf qu'en s'y penchant d'un peu plus près, certaines marques sont bien loin de remplir tous les critères d'un potentiel client adepte du végétalisme. Le constructeur britannique Bentley est connu et reconnu pour ses intérieurs luxueux, mais qui nécessitent une utilisation allant jusqu'à 20 peaux de bête pour parer l'intégralité de son habitacle de cuir.

Essai Bentley Mulsanne Extended Wheelbase
Essai Bentley Mulsanne Extended Wheelbase

Bentley explore donc de nouveaux matériaux dont notamment le cuir protéiné, le cuir à base de champignons ou encore certains matériaux à base de méduses pour remplacer le cuir animal. C'est à l'occasion d'une conférence sur le futur de l'automobile de manière générale que Stefan Sielaff, responsable du design chez Bentley, a révélé que les clients végétaliens étaient de plus en plus nombreux et poussent ainsi les constructeurs à rechercher de nouvelles solutions afin de répondre à cette nouvelle demande.

Lire aussi :

"Vous ne pouvez pas vendre une Bentley parée de 20 peaux de vaches à un végétalien", déclare Stefan Sielaff. "Nous dévoilerons bientôt une Bentley avec un intérieur végétalien. Il prodiguera des sensations différentes", a-t-il ajouté. Aucune date n'a été avancée cependant. Bentley n'est pour autant pas le premier constructeur à se pencher sur ce problème. Land Rover avec son Velar a déjà trouvé quelques alternatives avec deux nouvelles selleries non pas parées d'un cuir à base de champignons ou de méduses, mais de tissus issus du recyclage de plastique de bouteilles et de mobilier.

Source : Auto Express