Pour ne pas marcher sur les plates-bandes de la Série 3.

De récentes images de la BMW Série 1 Sedan à Munich avaient semé le doute : le constructeur munichois allait-il se décider à commercialiser chez nous la déclinaison à coffre de sa compacte ? Finalement, la réponse est non. Proposée en Chine, cette variante n'est pas la bienvenue ici pour plusieurs raisons.

BMW 1 Series Sedan Euro spy photo
BMW 1 Series Sedan Euro spy photo

D'une part, la demande pour ce type de carrosserie est assez faible sur le Vieux Continent, ce qui n'a pas empêché Audi de tenter sa chance avec l'A3 Sedan. BMW considère également que l'arrivée d'une Série 1 quatre portes se ferait au détriment de la Série 3, comme l'a expliqué une source interne aux journalistes d'Autocar : "Nous ne voulons pas entrer dans une situation comme celle d'Audi, où le petit modèle a grignoté les ventes du modèle plus grand". Le constructeur veut donc préserver le pré carré de la Série 3 qui, du fait de son positionnement un cran au-dessus, dégage des marges plus intéressantes. 

BMW Série 1 Sedan

En conséquence, la BMW Série 1 restera fidèle à la propulsion chez nous pour quelques années encore (la déclinaison quatre portes est elle dotée de roues avant motrices). Attendue en 2019, la prochaine génération changera de plate-forme et deviendra une traction. À ce moment là, le Munichois pourrait avoir le choix entre deux possibilités : proposer une version Sedan de la nouvelle Série 1 traction à plus large échelle, ou opter pour une hypothétique Série 2 GranCoupé en propulsion. Deux approches différentes pour un même objectif, celui d'investir le marché des petites berlines actuellement ignoré par BMW.

Source : Autocar

Lire aussi: