Deux abandons, une voiture distancée sur panne mécanique... Toyota a raté le coche en 2017.

G.N., Le Mans - On attendait beaucoup d'eux. Probablement trop. Après le final terriblement imprévu de 2016, Toyota abordait Le Mans avec des envies de revanche, d'enfin conjurer ce mauvais sort de la marque sur le circuit des 24 Heures. Encore fallait-il rallier l'arrivée sans soucis. 

L'échec Toyota au Mans en 2017

Si la marque japonaise avait la performance, le reste n'a pas suivi. Le 3'14 de Kobayashi sur le Circuit de la Sarthe, remarquable, impressionnant, n'a pas été récompensé d'une victoire logique qui devait s'en suivre. La faute à une accrochage malchanceux pour Lapierre-Lopez-Kunimoto, et deux pannes mécaniques pour la #8 de Buemi-Davidson-Nakajima, arrivée finalement 9e et l'embrayage récalcitrant de Kobayashi-Sarrazin-Conway venait stopper net la progression de la #7. Non, ce n'était pas le résultat espéré. En face, pour sûr, l'abandon d'une Porsche et la panne de la #2, qui s'est imposée au terme d'une longue remontée face aux LMP2 n'est pas pour consoler le constructeur japonais.

Lire aussi :

"We'll be back"

La réaction de Toyota n'a pas été longue à attendre. En la personne de son président, Akio Toyoda, qui est revenu sur cette course où le LMP1, "Toyota n'a pas été capable de proposer le type de bagarre qui aurait captivé les fans, comme ce fut le cas l'an dernier", regrette-t-il. "Cette fois, que ce soit Porsche et nous, Toyota, n'avons pas été capables de courir 24 heures complètes sans incident avec les voitures hybrides que nous alignons au Mans. La voiture #2 victorieuse comme notre #8, qui a terminé la course, ont dû perdre du temps pour des réparations, avant d'avoir du mal à franchir la ligne d'arrivée. Tandis que la technologie hybride qui a progressé au sein de la concurrence en FIA WEC prouve ses aptitudes dans des courses de six heures, il se peut qu'elle ne soit pas prête pour la longue distance des 24 Heures du Mans."

 

L'échec Toyota au Mans en 2017

Un problème de technologie donc ? Dans tous les cas, la firme japonaise ne compte pas en rester là avec la Sarthe, ce qui pouvait en inquiéter plus d'un, pendant cette semaine mancelle. Le "We'll be back" sur le twitter de Toyota annonce clairement les ambitions de la marque au Mans.

 

"Le Mans est un laboratoire précieux, dans lequel nous pouvons continuer à relever les défis liés aux technologies impliquées, placer de telles technologies à l'épreuve d'un environnement extrême", insiste Akio Toyoda. "Nous allons perfectionner nos technologies et les faire mûrir pour fournir à nos clients des technologies qui leur donneront le sourire. Et nous, Toyota, fournirons des efforts afin de pouvoir continuer à faire des voitures toujours meilleures. Nous vous invitons à vous montrer impatients de voir ce que nous serons capables d'accomplir."

Les 24 Heures du Mans en images

 

 

Source: Motorsport.com

Faites partie de quelque chose de grand