Il s'agira de la plus puissante de toutes les McLaren.

À l'occasion du dernier Salon de Genève, McLaren présentait la 720S, remplaçante de la 650S. Une supercar forte de 720 chevaux comme son nom l'indique grâce à son "nouveau" bloc V8 4,0 litres bi-turbo. Une énième nouveauté chez McLaren dîtes-vous ? En effet, la marque de Woking est très active depuis de nombreux mois en dévoilant de nombreux nouveaux modèles. Il s'agit d'un choix fort fait par McLaren pour tenter de conquérir un marché principalement dominé par Porsche et Ferrari.

Lire aussi :

Selon nos confrères d'Autocar, la marque britannique devrait prochainement dévoiler la remplaçante de la P1. À ce propos, comme il est de coutume chez les constructeurs de supercars, les clients devraient même avoir l'opportunité de découvrir la voiture en avant-première à la fin de l'année 2017. La révélation officielle de l'auto interviendra quant à elle un peu plus tard, à l'occasion du prochain Salon de Genève.

McLaren P1 LM
McLaren P1 LM

Comme vous vous en doutez, il s'agira de la plus extrême des McLaren de série, dans la lignée de la McLaren F1 et de la P1 actuelle. Selon les premières rumeurs, étonnamment, la McLaren "P15" comme on la nomme déjà de manière officieuse, n'embarquerait pas de groupe motopropulseur hybride. Sûrement afin de gagner quelques précieux kilos sur la balance et avoisiner les 1300 kilos, a contrario de la P1 qui, en raison de son système hybride, dépasse les 1400 kilos (poids annoncé à vide : 1395 kilos).

Concernant le moteur, McLaren n'a pas vraiment le choix hormis son V8. De ce fait, le V8 4,0 litres bi-turbo de la récente 720S devrait être repris sur la future P1. Les rumeurs annoncent une puissance d'environ 800 chevaux. Pour rappel, la P1 développe 737 chevaux via son moteur thermique et 179 via son moteur électrique. Elle serait donc un peu moins puissante, mais plus légère ! Le rapport poids / puissance devrait avoisiner les 620 ch/tonne.

Lire aussi :

McLaren oblige, un gros travail sera réalisé sur l'aérodynamique, avec des éléments actifs permettant encore d'améliorer les performances de l'auto. De ce fait, les 2,8 secondes réclamés pour le 0 à 100 km/h et les 6,8 pour le 0 à 200 km/h de la P1 devraient être battus par cette prochaine reine des pistes.

Source : Autocar