Une situation qui fait bien évidemment le bonheur de l'industriel tricolore !

Dacia, c'est un peu l'histoire d'une sucess-story à laquelle personne ne croyait. Racheté en 1999 par Renault, le constructeur roumain est arrivé en 2005 Europe de l'Ouest, suivant la volonté de Louis schweitzer, alors PDG du Losange. Proposer une voiture sans prétention, flanquer d'un badge quasi inconnu à l'époque, le pari était risqué. Et pourtant, la suite de l'histoire est connue : la Logan trouva rapidement sa clientèle et fut rejointe au fil du temps par le Lodgy, la Sandero, le Dokker et surtout le Duster.

2018 Dacia Duster
2018 Dacia Duster

Lire aussi :

Aujourd'hui, l'avenir semble plus que jamais radieux pour Dacia, qui vient tout juste de renouveler son modèle phare. Le temps passe et la firme roumaine conserve une situation de quasi monopole sur le marché du discount en Europe de l'Ouest. À ce propos, Laurens van den Acker, chef designer du groupe Renault, s'étonne de ne pas voir de rivaux s'engouffrer la brèche. "Nous avons été surpris parce que nous savons que la concurrence arrivera tôt ou tard. Mais nous nous attendions à ce qu'elle soit déjà là, il est tout à fait étonnant qu'il n'y ait toujours pas de concurrent direct du Duster sur le marché", a-t-il expliqué aux journalistes d'Autocar.

Lire aussi :

"Le business modèle de Renault/Dacia est unique, et c'est peut-être ce qui le rend difficile à copier", a-t-il dans le même temps admis. Il vrai que sans le réseau et l'image de la maison mère Renault, Dacia n'aurait sans doute pas connu un tel succès chez nous !

Source : Autocar

2018 Dacia Duster