Il écope quand même d'une interdiction de conduire de 30 jours.

Depuis quelques années, Lotus nous a habitué à la multiplication des petits pains. La gamme s'articule principalement autour de trois modèles, Elise, Exige et Evora, chacun d'entre eux étant décliné en une multitude de versions, plus ou moins légères, plus ou moins puissantes. Sans oublier la radicale 3-Eleven. L'une des dernières en date, présentée début janvier, c'est l'Evora GT410 Sport, qui développe, comme son nom l'indique, 410 chevaux. Moins radicale que la GT430 Sport, elle annonce quand même un 0 à 100 km/h en 4,1 secondes, et 305 km/h en pointe !

Lire aussi:

Était-ce il y a quelques jours la voiture d'essai dans laquelle se trouvait Jean-Marc Gales, le PDG de Lotus ? On ne sait pas vraiement. Une chose est sûre, c'est qu'il était bien au-delà de la limite de vitesse autorisée quand il s'est fait arrêter par la police britannique : 102 mph, au lieu des 70 mph autorisés dans cette zone, non loin du siège de la marque, à Hethel. Pour vous donner une idée, ça donne 165 km/h au lieu de 112 km/h. 

Et il ne suffit pas de s'appeler Jean-Marc Gales et de rouler en Lotus pour pouvoir s'en tirer comme ça auprès des autorités. D'autant qu'il est apparemment coutumier du fait, le quotidien The Telegraph expliquant qu'il a déjà accumulé 8 points sur son permis*. Il avait notamment déjà été arrêté sur le même tronçon en 2014 à 96 mph, soit 154 km/h. Et avec ce nouvel excès de vitesse, il aurait pu atteindre les 12 points, et se faire suspendre ou retirer son permis pour une année complète. Sans oublier une belle amende.

Mais convoqué par la justice, Jean-Marc Gales a envoyé son avocat le défendre lequel a tenté de persuader le magistrat de ne pas donner plus de points au permis de son client, sans quoi il ne pourrait plus tester les voitures que sa propre entreprise produit. L'argument a visiblement fait mouche puisque le PDG a finalement seulement écopé d'une interdiction de conduire durant 30 jours. Et Mary Wyndham, la magistrate, de préciser qu'au lieu d'utiliser l'A11 pour tester ses voitures, il ferait mieux dans le futur d'aller sur une piste d'essai.

Source: The Telegraph  

* Pour rappel, en Grande-Bretagne, le système de points sur le permis de conduire est inversé par rapport au nôtre. Plus on fait d'infractions, plus on a de points. Un permis neuf est vierge. Si on accumule 12 points suite à des infractions, le permis est suspendu ou retiré.