Starman découvre l'espace à bord de sa Tesla.

Elon Musk a réussi son pari. Oui, son roadster Tesla se promène bel et bien dans l'espace. Et les images fournies sont absolument remarquables. 

Comme vous le savez sans doute, le fantasque patron américain est également à la tête de SpaceX, la société qui a mis au point Falcon Heavy. Celle que l'on appelle aussi "la fusée la plus puissante de l'Histoire" (à raison d'ailleurs) a donc réussi son décollage depuis Cap Canaveral, en Floride, le mardi 6 janvier à 18h45 heure française. À son bord, un exemplaire du roadster Tesla couleur rouge cerise. Dans la voiture, Starman, un mannequin vêtu d'un scaphandre, le bras gauche accoudé à la portière.

 

La suite de l'histoire semble à peine croyable : quelques instants après le décollage, Falcon Heavy se déleste — comme prévu — de son convoi. Notre ami Starman et sa Tesla Roadster — toujours reliée à la partie supérieure de la fusée — se retrouvent seuls dans l'immensité de l'espace. S'ils résistent aux radiations qui les menacent, ils poursuivront leur route direction mars, vers une orbite lointaine. 

Le message de l'écran GPS invite à ne pas paniquer. Ce Don't Panic est en fait une référence au Guide du voyageur galactique, livre de science-fiction de Douglas Adams. À l'intérieur, le morceau Space Oddity de David Bowie tourne en boucle. Sur la carte mère, il est écrit "fabriqué par les humains", information que d'éventuels extraterrestres seront bien contents de trouver. "J'adore l'idée d'une voiture dérivant apparemment à l'infini dans l'espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre dans des millions d'années", avait expliqué Elon Musk, qui vient de réussir un coup médiatique exceptionnel. 

Lire aussi :

 

Tesla Roadster dans l'espace