La Ford Mustang restylée sera disponible à partir de 39'900 euros.

Un peu plus de deux ans après l'arrivée de la nouvelle Ford Mustang sur le marché français, Ford présente d'ores et déjà une nouvelle version de sa pony car. L'occasion de revoir quelques éléments mécaniques mais aussi esthétiques. Si nous vous laissons le soin de juger le style de la nouvelle Mustang, sachez qu'une fois n'est pas coutume pour une nouvelle version, la Mustang d'entrée de gamme perd quelques chevaux. En effet, la version quatre cylindres 2,3 litres EcoBoost développe aujourd'hui la bagatelle de 290 chevaux contre 314 auparavant. Une baisse de puissance qui aurait pu engendrer une baisse des tarifs mais au contraire, la voiture s'affiche maintenant à partir de 39'900 euros contre 38'900 euros auparavant. Ce prix concerne une Ford Mustang Fastback quatre cylindres 2,3 litres EcoBoost en boîte de vitesses manuelle à six rapports. L'équipement de série comprend l'aide au maintien dans la voie, les optiques full LED, les rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants, l'accès mains libres, le régulateur de vitesse adaptatif, la sellerie en cuir, la caméra de recul ou encore les jantes 19 pouces.

2018 Ford Mustang (Euro-spec)
2018 Ford Mustang (Euro-spec)

Pour la version V8, ce n'est pas 1000 mais 3000 euros qui s'ajoutent par rapport à la précédente génération (à partir de 46'900 euros contre 43'900 euros pour l'ancienne version). Cela nous paraît néanmoins un peu plus justifié puisque la puissance passe de 421 à 450 chevaux, toujours issue du bloc V8 5,0 litres Coyote. Le surcoût pour une boîte automatique est toujours de 2000 euros par rapport à une boîte manuelle sauf que celle-ci passe de six à dix rapports. Il en va de même pour la différence de coût entre le coupé et le cabriolet où il faudra ajouter 4000 euros pour profiter de la symphonie du quatre ou du huit cylindres les chevaux au vent.

Lire aussi :

France oblige, nous ne pouvons passer à côté du sujet qui fâche : le malus. Si la version EcoBoost contenait encore le sien avec "seulement" 3000 euros de malus à rajouter, en 2018, il faudra conjuguer avec le malus maximal, c'est-à-dire 10'500 euros en raison de rejets de 199 g/km de CO2. Un malus qui représente pratiquement 25% du prix de la voiture. Malgré tout, la Mustang reste tout de même une voiture plutôt financièrement avantageuse compte tenu de son statut et de ses performances. À ce prix là, la concurrence allemande (Audi A5, BMW Série 4...) dépasse allègrement les 50'000 euros, sans compter les nombreuses options à ajouter.

Source : Ford France

Ford Mustang (2018)