Voici une première mondiale !

Porsche, qui n'en finit plus de faire parler de lui pour sa volonté d'investissement dans les technologies du futur - notamment l'énergie électrique -, devient le tout premier constructeur automobile à se doter de la technologie blockchain, visant à sécuriser les connexions électroniques.

En effet, la blockchain est jusqu'à présent considérée comme la technologie la plus fiable au monde, et elle est même réputée inviolable. Comme son nom le laisse supposer, elle se définit comme une base de données gigantesque mais qui, contrairement à la majorité des systèmes équivalents, n'est pas centralisée par une entité définie.

2015 Porsche Mission E concept

À l'inverse, la base de données se trouve ici ouverte et partagée par tous, en toute transparence et en P2P (peer to peer, de pair à pair). Dans ce cas précis, c'est la société allemande Xain, basée à Berlin, qui va collaborer avec le constructeur de Stuttgart.

L'objectif est évidemment clair pour Porsche, mais pour le moins précurseur : sécuriser au maximum les données disponibles, en anticipant d'ores et déjà les problèmes de sécurité qui pourraient apparaître sur les futurs modèles autonomes produits par la marque.

2015 Porsche Mission E concept

Et les possibilités semblent nombreuses grâce à l'introduction au cœur des véhicules de cette technologie blockchain. À ce jour, Porsche ne confirme avoir testé que quelques fonctionnalités, comme l'ouverture et la fermeture de l'auto via une application. Mais la blockchain pourrait à l'avenir sécuriser la recharge du véhicule, ou encore autoriser son accès à une tierce personne de façon momentanée, ce qui autoriserait et faciliterait par exemple un système de livraison de colis directement dans nos voitures.

À plus long terme, Porsche songe évidemment aux véhicules autonomes, dont le niveau de sécurité sera, par nécessité évidente, l'un des plus élevés jamais créés par l'Homme.

Lire aussi: