L'investissement est jugé trop risqué.

L'équipementier allemand Bosch, numéro 1 mondial dans le secteur de l'automobile, vient de prendre une décision qui met un petit coup de frein aux ambitions de bon nombre de constructeurs (et de gouvernements) européens. Il va falloir rebondir...

Déjà producteur de moteurs électriques, Bosch refuse aujourd'hui d'investir dans la production de batteries, jugeant l'investissement trop conséquent et surtout trop "risqué". Une vraie mauvaise nouvelle pour l'industrie automobile européenne, qui attendait depuis quelques mois déjà... la réponse inverse.

"Compte tenu des facteurs externes qui peuvent difficilement être maîtrisés, il n'est pas sûr que l'investissement soit payant pour Bosch", a déclaré le porte-parole de la société. Que faut-il comprendre ici ? Les facteurs externes représentent bien sûr l'ensemble des risques liés aux matières premières, tant du côté des coûts que de l'impact environnemental, et donc en termes d'image.

Renault Zoé 2018

Autrement dit, dans le contexte actuel, Bosch refuse de mettre son image (et davantage) en péril, à l'heure où aucune solution majeure n'a encore été dévoilée par un constructeur au sujet de l'empreinte écologique liée à la production et au recyclage des batteries électriques.

Aujourd'hui, Bosch travaille - et continuera de travailler - sur les moteurs électriques, mais avec des batteries provenant pour l'essentiel de l'Asie. Un continent nettement en avance sur l'Europe dans le secteur de l'électrique, et cela ne risque pas de s'arranger avec cette mauvaise nouvelle.

Reste maintenant à voir si les constructeurs automobiles européens majeurs, le groupe Volkswagen en tête, vont pouvoir faire preuve de patience en tentant de convaincre le numéro 1 des équipementiers de changer d'avis. Étant donné le rôle joué par Tesla aux États-Unis, l'Europe constitue désormais le seul continent majeur sur le marché automobile mondial à ne pas produire de batteries destinées aux véhicules automobiles. Une situation qui, d'une façon ou d'une autre, va clairement devoir changer.

Lire aussi :