New York entretient son poumon au centre de Manhattan !

La mairie de New York a annoncé une interdiction des voitures sur trois avenues traversant Central Park, West Drive, Terrace Drive et Center Drive. Ces trois voies se situent sur la partie sud du parc, la plus proche des hauts gratte-ciels de la ville, et donc la plus empruntée par les voitures. La partie nord de celui que l'on nomme le poumon de la ville est déjà interdite aux véhicules depuis plusieurs années.

Lire aussi:

À la manière de ce qui se fait dans plusieurs pays européens et dans leurs grandes villes, notamment à Paris où la voie express rive droite a été fermée par Anne Hidalgo, New York entend rendre certains accès aux piétons. Central Park ne sera traversé que par des piétons et cyclistes, à l'exception des quatre voies de circulation en léger contrebas qui permettent de le traverser sans devoir le contourner. Ses dimensions, de 6 kilomètres par 2, ainsi que le trafic dans la Grosse Pomme, obligent en effet à pouvoir trouver un raccourci.

"Nos parcs sont pour les gens, pas pour les voitures", a déclaré Bill de Blasio, maire de la ville, à l'origine de cette loi. "Durant plus d'un siècle, les voitures ont transformé en autoroute certaines parties du parc le plus célèbre du monde. Aujourd'hui, nous en reprenons possession. Nous donnons la priorité à la sécurité et à la santé de millions de parents, d'enfants et de visiteurs qui se rendent à Central Park."

Lire aussi:

Du fait de son vaste réseau routier, New York ne peut pas se permettre d'interdire les voitures dans Manhattan, comme des villes européennes le prévoient, à l'image d'Oslo et Madrid, ou encore de Copenhague qui construit des autoroutes pour les vélos. En revanche, Central Park représente un véritable enjeu économique et aide à conserver l'image écologique de New York, ce qui a certainement motivé la décision de Bill de Blasio.

 

Photo : Emmanuel Touzot / Motor1.com