Les tarifs débutent à 29'990 euros.

Dévoilé au salon de Genève 2018, le nouveau pick-up double cabine Musso prend la suite du Actyon Sports. Sa commercialisation a déjà débuté en Corée où, selon SsangYong, plus de 10'000 personnes se sont déjà laissé séduire en trois mois. Le marché européen sera, lui, servi à partir de la mi-juin. Voici les détails de la gamme proposée en France.

Le constructeur sud-coréen laisse le choix entre trois finitions - Sport, Tech et Luxe. Le moteur sera obligatoirement un diesel 2.2L e-Xdi fort de 181 ch et de 400 Nm de couple, associé à une boîte manuelle ou à une transmission automatique Aison (toutes deux comptent six rapports). Une transmission intégrale est disponible en option.

Voir aussi :

La version Sport offre de série les jantes alliage de 17 pouces, la climatisation automatique bi-zone, le système bluetooth, le régulateur de vitesse, l'allumage automatique des feux, les rétroviseurs électriques et dégivrants ainsi que les aides à la descente et au démarrage en côte. Un cran au-dessus, la finition Tech ajoute les barres de toit, le démarrage et l'ouverture sans clef, les radars de stationnement avant et arrière, la caméra de recul ou encore la navigation TomTom sur écran 9,2". En outre, les jantes passent à 18". Le haut de gamme Luxe reçoit en plus les sièges avant chauffants et ventilés et la sellerie cuir. Il bénéficie de jantes de 20 pouces.

Étroitement dérivé du Rexton G4, le Musso se veut moins rustique que les autres modèles du segment, plus SUV en somme. Il est crédité d'un poids tractable freiné de 3000 kg et d'une charge utile de 775 kg. Cette dernière passera à 1,2 tonne sur la version longue prévue pour le début de l'année 2019.

Tarifs

Diesel 2.2 181 ch 2WD Sport boîte manuelle 29'990 euros                             
Diesel 2.2 181 ch 4WD Sport boîte manuelle 31'990 euros
Diesel 2.2 181 ch 4WD Tech boîte manuelle 34'990 euros
Diesel 2.2 181 ch 4WD Tech boîte auto 36'990 euros
Diesel 2.2 181 ch 4WD Luxe boîte auto 39'490 euros
 

Galerie: SsangYong Musso Sports Genève 2018