Un ennemi de Tesla... dans les rangs de Tesla ?

Elon Musk a fait savoir dans un courrier interne qu'un employé de Tesla avait en quelque sorte trahi la marque par un acte de sabotage. "J'ai été consterné d'apprendre ce week-end qu'un employé de Tesla a commis un gros acte de sabotage nuisible sur nos opérations", dit-il dans le document que les des analystes financiers ont rendu public ce mardi 19 juin. 

Le milliardaire américain accuse le présumé coupable d'avoir changé des codes du système de fabrication de Tesla, mais aussi d'avoir exporté "des tonnes d'informations ultra sensibles à des parties tierces inconnues". Selon Elon Musk, la personne incriminée, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a agi de la sorte parce qu'une promotion lui a été refusée. "L'étendue de ses actions n'est pas claire mais au vu de ce qu'il a reconnu avoir fait jusqu'à présent, c'est plutôt mauvais", précise le PDG de Tesla.

Lire aussi :

S'il laisse entendre que le salarié serait de mèche avec une tierce partie, Elon Musk ne cite aucune entité nommément. Il explique simplement que les constructeurs automobiles traditionnelles, les compagnies pétrolières et certains financiers ayant parié sur la faillite de sa marque sont sur la liste de ceux qui "veulent voir Tesla mourir".

Le patron de la marque affirme également qu'un petit incendie - sans gravité - s'est déclaré dans l'usine d'assemblage de Fremont, et se demande si celui-ci n'est pas aussi un acte de malveillance. "Ce pourrait être juste une coïncidence, mais comme Andy Grove le disait, 'seuls les paranoïaques survivent'", dit-il à ce propos.

Ce nouvel épisode de la "saga Tesla" intervient dans un contexte difficile pour la marque (retard de production de la Model 3, accidents impliquant l'Autopilot, etc), qui va du reste réduire ses effectifs de 9%.

Source : Reuters