Mais sans motorisation 100% électrique.

La famille de la nouvelle Classe A n'est pas encore au complet. Les ingénieurs de la marque allemande préparent par exemple les deux variantes sportives de la famille, l'AMG A35 et l'AMG A45 , laquelle devrait voir sa puissance culminer à environ 400 ch. Ils doivent également mettre au point la ou les variantes hybrides rechargeables de cette nouvelle génération, qui aura d'ailleurs l'honneur d'inaugurer ce type de motorisation dans l'histoire de la Classe A.

Selon les journalistes anglais d'Autocar, il n'y aura pas une mais bien deux Classe A PHEV dans la gamme. La première, possiblement la "A250e 4Matic", recevrait le quatre-cylindres essence 1,3 litre de 163 ch (nom de code M282) couplé à un moteur électrique de 90 ch. Ce dernier enverrait sa puissance aux roues arrière, ce qui offrirait de fait une forme de transmission intégrale. Plus raisonnable, la seconde reprendrait le même 1,3 litre mais dégonflé à 136 ch. La puissance du moteur électrique resterait de 90 ch et la transmission intégrale serait toujours de la partie. Cette Classe A hybride serait nommée "220e 4Matic". L'une et l'autre pourraient être présentées lors du Mondial de Paris en octobre prochain.

Lire aussi :

La Classe A sera en revanche privée de motorisation électrique. En effet, Mercedes a choisi de s'attaquer au marché des compactes EV avec l'EQ A, un modèle entièrement spécifique. Il faut également préciser que les blocs hybrides que nous venons de citer seront à terme proposés sur d'autres modèles compacts de la marque, tels que le prochain Classe B et le futur GLB.

Source : Autocar

 

Galerie: Mercedes-Benz Classe A (2018)