Il s'agira d'une offre 100% électrique.

Après la résiliation du contrat entre les collectivités et le groupe Bolloré sur la gestion d’Autolib’, la Marie de Paris est à la recherche d'un ou plusieurs nouveaux partenaires pour son futur service d'autopartage. D'après les informations de nos confrères de chez Europe 1, Renault et la Mairie de Paris devraient annoncer dès cette semaine une nouvelle offre d'autopartage. L'offre devrait être mise en place très rapidement pour pallier le départ d'Autolib', dont les voitures auront totalement quitté la circulation d'ici le 31 juillet 2018.

Lire aussi :

Si Renault et la Marie de Paris s'apprêtent à dévoiler une première offre, le constructeur français n'est visiblement pas seul sur le marché. En effet, Daimler, Peugeot ou encore Volkswagen seraient également intéressés à l'idée de proposer un service d'autopartage. Les grands constructeurs ne sont pas les seuls non plus puisque de nombreuses entreprises de location de voitures et quelques start-ups se sont positionnées sur le dossier.

Via un communiqué, la Ville de Paris annonçait déjà des alternatives avec la proposition de services d'autopartage permettant de réserver une voiture en seulement quelques clics sur des sites comme Ubeequo, Communauto ou encore Zipcar. La Ville de Paris précise que 600 voitures peuvent déjà être louées et que l'offre va prochainement s'accroître. Depuis l'annonce de la résiliation du contrat entre la Mairie de Paris et le groupe Bolloré, les sociétés proposant des services d'autopartage ont vu leurs demandes exploser en l'espace de quelques jours. Certains envisagent même d'augmenter leur flotte en prévision du retrait progressif d'Autolib' jusqu'à la fin du mois.

Source : Europe 1