Le groupe BMW met le cap sur la Chine.

À l'occasion d'un sommet sino-allemand organisé à Berlin, le groupe BMW a annoncé qu'il s'associait au constructeur Great Wall Motor pour produire des Mini électriques en Chine. Les deux sociétés forment une nouvelle joint-venture 50-50 baptisée "Spotlight Automotive Limited". De cette alliance naîtra une nouvelle usine située dans la province de Jiangsu. Elle assemblera donc des Mini électriques, mais aussi des modèles Great Wall pourvus du même type de motorisation.

La coentreprise Spotlight Automotive Limited consacrera ses activités au développement et à la production de véhicules électriques. Comme l'a souhaité BMW, elle ne disposera pas d'un réseau de distribution spécifique.

Rappelons ici que la première Mini électrique, qui sera produite en Angleterre dans l'usine d'Oxford, doit être commercialisée l'année prochaine. Ce modèle est donc en pleine phase de développement, comme l'ont d'ailleurs prouvé les quelques images espion que nous vous avons présentées précédemment. L'année dernière, un concept le préfigurant a été présenté lors du salon du Francfort. Malheureusement, aucune caractéristique technique n'a été dévoilée à cette occasion. 

Lire aussi :

Parallèlement, le groupe BMW consolide son partenariat avec son allié chinois Brillance. À l'avenir, la coentreprise BBA (pour BMW Brilliance Automotive) produira à Shenyang l'iX3, le dérivé tout électrique du X3 programmé pour 2020. Cet autre modèle made in China sera exporté à l'international. Il a lui aussi été préfiguré par un concept, que nous avons découvert lors du dernier salon de Shanghai.

 

Galerie: Mini Electric Concept