L'Union européenne a signé un accord avec le Japon qui prévoit le libre-échange entre ces deux zones économiques.

L'Union européenne et le Japon ont signé mardi 17 juillet 2018 un accord de libre-échange. Ce pacte est baptisé Jefta (Japan-UE free trade agreement) et il prévoit le libre-échange de différents produits entre les États membres de l'Union européenne et le Japon

Jefta concerne près de 600 millions d'habitants, et couvre un tiers du PIB mondial ! C'est donc un pied-de-nez à Donald Trump - le président américain - qui menace le monde entier d'augmenter les taxes douanières de 25 %. Shinzo  Abe, le Premier ministre japonais a déclaré : "La signature de cet accord de partenariat économique montre au monde la volonté politique inébranlable du Japon et de l'Union européenne de se faire les champions du libre-échange et de guider le monde dans cette direction alors que s'est répandu le protectionnisme". Donald Tusk, le président du Conseil européen a renchéri : "Nous envoyons un message clair disant que nous faisons front commun contre le protectionnisme".

 

Lire aussi:

Le pacte Jefta prévoit que 85 % des produits agroalimentaires fabriqués en Europe pourront entrer au Japon sans droits de douane ! Parmi ces produits, on retrouve les fromages qui étaient jusque-là très taxés par le gouvernement japonais. À noter que certains produits comme le riz ou le bœuf pourront eux aussi entrer librement au Japon, à l'issue d'une période de transition.

Enfin, il est prévu que les constructeurs japonais puissent accéder librement au marché européen, après une période de transition de plusieurs années. En d'autres termes, les constructeurs japonais pourront écouler leur stock en Europe, comme c'est déjà le cas, mais les prix de ces voitures (ainsi que de leurs pièces) seront en baisse ! Tous les amateurs de Nippones vont donc se réjouir, verra-t-on le prix de la Nissan GT-R en baisse en Europe ?