Ce rappel ne concerne que les véhicules électrifiés ; ceux qui disposent d'une batterie.

Cette semaine, l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche a révélé que le groupe Volkswagen serait sur le point de rappeler 124'000 véhicules électriques et hybrides. Un peu plus tard, le groupe a confirmé cette information tout en apportant quelques précisions sur la nature de ce rappel. 

Le 20 juillet 2018, le groupe est entré en contact avec la KBA - l'agence fédérale allemande de l'automobile - afin de l'informer de la présence de cadmium dans les batteries de ses véhicules électriques et hybrides. Le cadmium est un métal dangereux et cancérigène pour l'être humain. En effet, cet élément est très toxique pour le système rénal et il peut même entraîner une transformation du squelette humain au-delà de certaines valeurs.

Vous aimerez aussi:

Mais voilà qu'un fournisseur a utilisé le cadmium pour la production des batteries du groupe Volkswagen. Ces batteries se retrouvent dans les voitures des marques Audi, Porsche et Volkswagen qui ont été commercialisées entre 2013 et juin 2018. Le groupe Volkswagen n'a semble-t-il pas été mis au courant et s'en est aperçu que récemment après la réalisation d'une étude sur les batteries utilisées par le groupe. Selon le groupe allemand, les batteries de certaines de ses voitures contiennent 0,008 gramme de cadmium.

Hybride - Volkswagen Golf GTE
Essai Porsche Cayenne S E-Hybrid

Il est à noter que l'utilisation de cadmium n'est pas interdite dans les batteries, mais le groupe Volkswagen ne préfère prendre aucun risque et va rappeler 124'000 véhicules électrifiés. Pour rassurer les propriétaires, Volkswagen assure qu'il n'y a aucun danger car le cadmium est contenu dans un relais installé dans un boitier fixe qui lui-même est entouré d'un autre boitier. Autrement dit, le cadmium n'est pas à l'air libre et les propriétaires d'un des 124'000 véhicules ne sont pas en contact direct avec ce métal.