Le constructeur allemand n'a pas d'autre choix.

Le nouveau cycle d'homologation WLTP entrera en vigueur le 1er septembre 2018. La date butoir approche, et les constructeurs se doivent d'homologuer toutes leurs voitures neuves. Certains constructeurs n'ont peut-être pas assez bien anticipé l'arrivée des nouvelles normes et en payent les conséquences. 

Lire aussi :

C'est le cas de Volkswagen par exemple, qui semble souffrir et doit fermer quelques jours par semaine son usine de Wolfsburg durant les mois d'août et septembre. Même chose pour l'usine de Zwickau, située en Allemagne, dans la région de la Saxe.

Mais voilà, Volkswagen a continué de produire des véhicules qui ne respectaient pas les nouvelles règles du jeu. Volkswagen ne peut cependant pas livrer ses voitures ; pas avant de les avoir homologuées ! Le constructeur est donc contraint de les stocker, en attendant de valider le cycle d'homologation WLTP. Volkswagen loue alors plusieurs parkings afin de stocker ses véhicules neufs non conformes à la vente. Selon Automotive News Europe, 250'000 véhicules sont actuellement stockés !

Vous aimerez aussi :

Pour rappel, Volkswagen stocke déjà des centaines de milliers de véhicules au sein de l'aéroport de Berlin. Cet aéroport est flambant neuf, mais il ne sera ouvert au public qu'à partir de 2020. Une aubaine pour Volkswagen qui cherche désespérément des terrains et des parkings pour stocker ses véhicules.

Finalement, les plus malheureux sont les clients qui ont commandé une voiture neuve depuis des mois et qui attendent toujours qu'elle leur soit livrée. Rien n'y fait, les autorités allemandes de transport tardent à transmettre les autorisations à Volkswagen et les clients devront prendre leur mal en patience.

Source : Automotive News Europe