La plus chinoise des marques allemandes arrive en Europe.

Relancée en 2008 grâce aux capitaux du chinois Beijing Automotive (BAIC), la marque Borgward commercialise deux modèles qu'elle réservait jusqu'à présent au marché chinois. Mais aujourd'hui, elle remet un pied en Europe en retrouvant son pays natal, l'Allemagne. Là-bas, elle vient de lancer le BX7, un SUV de facture classique pourvu d'un quatre-cylindres essence 2,0 litres de 227 ch, d'une boîte automatique à six rapports et d'une transmission intégrale. Il accomplit le 0 à 100 km/h en 9,8 secondes, atteint une vitesse maximale de 209 km/h et consomme en moyenne 8,9 litres/100 km.

Borgward de retour en Allemagne

Comparable à un Audi Q5 en fait de dimensions, avec une longueur de 4,7 mètres, le BX7 est proposé en Allemagne en version TS Limited Edition, laquelle se distingue par un traitement un peu plus sportif. Bien qu'il soit construit en Chine, il vise, comme les autres véhicules de la marque, le marché du premium. Facturé à 44'200 euros, il affiche un équipement complet comprenant par exemple l'accès mains libres, le toit ouvrant panoramique, la sellerie cuir, les sièges à réglages électriques, la climatisation bi-zone, le détecteur de fatigue ou encore la navigation sur écran tactile 12,3".

Pour marquer l'arrivée de ce modèle en Allemagne, Borgward a organisé un événement à Stuttgart, au début de l'été. Christian Borgward, petit-fils du fondateur Carl F.W. Borgward et président du conseil de surveillance de Borgward Group AG, était présent sur place. 500 personnes avaient fait le déplacement, d'après la marque. Parmi elles, environ 200 ont pu réaliser des essais routiers.

Lire aussi :

 

 

Galerie: Borgward de retour en Allemagne