Le défi est lancé à Elon Musk !

Parmi les projets fleurissants d'Elon Musk, le directeur de Tesla et Space X, on trouve le train ultrarapide Hyperloop, un système de capsule fonctionnant par champ magnétique et capable de dépasser les 1000 km/h. Toutefois, ce projet de recherche industrielle pourrait être concurrencé par des scientifiques chinois qui comptent mettre au point leur propre système de transport ferroviaire en tubes, qui pourrait voir le jour dans trois ans.

Lire aussi:

Le concurrent de l'Hyperloop utiliserait notamment un train à sustentation magnétique, ce qui n'a pas été retenu par le projet américain. S'ils parviennent à le mettre en place avec cette technologie, les scientifiques chinois pourraient permettre à leur système d'atteindre les 1500 km/h. Weihua Zhang, leader du projet à l'Université Jiaotang, estime que le plus compliqué sera de pousser le système à la vitesse voulue.

Selon Sun Fuquan, chercheur à l'Académie chinoise des sciences, le développement de l'Hyperloop et des systèmes similaires pourraient permettre des progrès dans de nombreux secteurs, tels que l'aérospatial, le transport ferroviaire, les nouveaux matériaux, le développement de moteurs plus modernes, mais aussi la production d'énergie nucléaire.

Cette possibilité de développement industriel grâce à des projets équivalents à l'Hyperloop est sûrement la raison pour laquelle plusieurs groupes se penchent dessus. Le groupe aérospatial public, Casic, a lancé un concept similaire l'an dernier et travaille dessus, tandis que le système Hyperloop, directement tiré de la recherche lancée par Elon Musk, est développée dans l'Empire du Milieu par la société HTT.

 

Redécouvrez le premier SUV de Rolls-Royce, le Cullinan