Christian von Koenigsegg n'a pas hâte de le voir débarquer ce Roadster...

Sur la planète des hypersportives, Koenigsegg est loin de ne faire que de la représentation. Le constructeur suédois a même mouché Bugatti récemment en termes d'accélération. Quand l'Alsacienne avait réalisé un nouveau record du monde sur l'exercice du 0-400-0 km/h, avec une Chiron pilotée par Juan Pablo Montoya, réalisant un temps de 41,96 secondes, la firme d'Angelhölm n'avait pas mis longtemps à battre le record : l'Agera RS a pulvérisé la Chiron en réalisant le 0-400-0 km/h en 36,44 de secondes, sur une piste d'aviation danoise. 

Retour sur les records de Koenigsegg

Alors que l'on croyait Koenigsegg tout en haut de la chaîne alimentaire des super et hypercars, voici que son patron semble avoir peur d'un constructeur. Tesla. Plus particulièrement même d'un modèle en particulier : le Roadster. Et Christian von Koenigsegg s'est même dit frustré par l'arrivée de cette nouvelle reine de l'accélération : 

"Nous avions en quelque sorte tracé notre avenir, puis nous avons entendu parler de la nouvelle Tesla Roadster et de ses chiffres d’accélération démesurés, et nous nous sommes dit «Bon sang ! Bien sûr, ça doit être vraiment lourd, mais ce genre d'accélération? C'est frustrant!"

Même si le constructeur suédois peut se vanter de produire actuellement la voiture la plus rapide du monde, il semble quand même avoir quelques sueurs froides dès qu'il s'agit de penser à Tesla : "Nous nous sommes dit : 'Ce n’est pas correct'. Nous nous sommes demandé si c'était possible, et oui, c'est possible. Ensuite, nous avons pensé: 'Comment pouvons-nous y faire face ? C'est embarrassant'."

En savoir plus sur la Tesla Roadster

Du coup, Koenigsegg pense déjà à la réplique, avant même que ce Roadster venu de la Sillicon Valley ne fasse ses preuves sur une piste de drag race. "Pendant deux jours, nous avons pensé à plusieurs dispositifs. La manière la plus simple de le dire est la suivante : elle combine l’entraînement direct et l’hybridation que nous avons dans un format différent avec la technologie des moteurs Freevalve, dans une disposition particulière."  Et le PDG d'avancer déjà quelques chiffres qui donnent le tournis : "Nous envisageons un 0 à 400 km/h en 14 secondes."

Évidemment, la Tesla Roadster ne pourra pas suivre jusqu'à de telles vitesses...

Sources : Top Gear via InsideEVs