Il serait le 4x4 le plus luxueux de la planète.

Dans le cadre du Mondial de l'Automobile, qui se tient du 4 au 14 octobre à Paris, Bugatti expose son premier dérivé de la Chiron, la très rare et surtout très onéreuse Divo. Mais alors que la marque a reconnu bientôt s'approcher de la fin de son célèbre moteur W16, c'est une autre idée qui chemine dans l'esprit de ses dirigeants, celle de produire un SUV.

La gamme de Bugatti n'est constituée que d'un modèle depuis de nombreuses années, d'abord avec la Veyron, remplacée par la Chiron en 2016 après 10 années de service. Cette année, la marque a donc lancé un deuxième modèle, deux fois plus cher que la Chiron, puisque la Divo coûte cinq millions d'euros !

Mais à l'avenir, Bugatti a déjà reconnu qu'il pourrait décider de développer sa gamme afin de diversifier son offre, et donc sa clientèle. Lors du salon qui se tient en ce moment, Stephan Winkelmann, le PDG de la marque, a reconnu qu'un SUV était envisagé et que des changements allaient être obligatoires pour son bien dans le futur, notamment au niveau du W16.

"La marque est prête pour plus, le moteur W16 est au cœur de la gamme aujourd’hui. Cela ne pourra pas rester ainsi indéfiniment", a expliqué Winkelmann. "Nous devons proposer à nos actionnaires un argument convaincant qui justifie l’investissement pour ce projet." Un SUV serait donc une possibilité pour élargir sa gamme et ainsi lutter contre les Rolls-Royce Cullinan et autre Bentley Bentayga mais reviendrait-elle se placer dans les tarifs de ses concurrents, qui se situent de toute façon sous le demi-million d'euros ? Ce n'est pas sûr, puisque Bugatti vise l'élite, et avait révélé que le propriétaire type de la Chiron possédait 42 voitures, deux yachts et un à deux hélicoptères.