Les habitants de la capitale vont découvrir le nouveau taxi londonien l'année prochaine.

La London Electric Vehicle Company vient d'annoncer qu'elle lancerait son nouveau Black Cab à Paris en début d'année prochaine. 

Le nouveau taxi londonien, qui se nomme officiellement TX eCity, répond parfaitement à la tendance écolo du moment, puisqu'il est équipé d'une motorisation électrique de 150 ch à prolongateur d'autonomie thermique. Il affiche une autonomie de 130 km en mode pure EV, et de 600 km au total. Le prolongateur précité est un petit trois-cylindres essence de 82 ch, d'origine Volvo.

LEVC electric taxi trials

"Sous la houlette d'Anne Hidalgo, Paris a adopté une politique agressive vis-à-vis des véhicules conventionnels essence et diesel, les véhicules diesel antérieurs à 2005 devant être interdits l'année prochaine et tous les véhicules diesel devant être interdits d'ici 2024. Ces modifications auront un impact significatif sur les 20'000 taxis parisiens, et LEVC pense disposer d’une solution économique pour les chauffeurs de taxi de la ville", déclare la marque anglaise, qui fabrique son taxi dans une usine située à Coventry. Elle estime que les 600 chauffeurs qui utilisent déjà le TX eCity à Londres économisent en moyenne 100 livres par semaine (près de 115 euros) par rapport à un modèle 100% thermique.

Depuis son passage sous pavillon chinois, l'ex-London Taxi Company devenue London Electric Vehicle Company affiche de nouvelles ambitions à l'international. Elle est déjà implantée dans de nombreuses villes européennes, comme Amsterdam, Berlin, Hambourg et Oslo. Paris ne sera donc pas la première métropole "non britannique" à voir le célèbre taxi londonien arpenter ses rues, ni la dernière, a priori.

Le fabricant de taxis anglais appartient désormais à Geely, géant chinois qui possède également Lynk & Co, Volvo et, depuis peu, Lotus.