Sera-t-elle proche de cette illustration ?

Nissan s'active pour développer la future génération de sa super-sportive : la GT-R. Il est difficile pour les constructeurs de perpétuer une icône, car ils doivent composer avec les réglementations en vigueur tout en conservant l'âme de la voiture. Pour la future Nissan GT-R par exemple, Nissan a affirmé à demi-mot que sa sportive serait hybride ! En effet, avec les nouvelles normes en Europe en matière d'émissions de particules polluantes, les constructeurs doivent redoubler d'imagination pour homologuer leur voiture et échapper - si possible - au malus écologique. C'est un exercice très difficile, que Nissan tentera de surmonter grâce à la magie de l'hybridation. 

Illustration Nissan GT-R (2020)

La nouvelle et future Nissan GT-R ne verra pas le jour avant 2021, au plus tôt. En réalité, Nissan ne s'est pas encore fixé de date, les employés de la marque entament à peine le développement de ce projet. Selon les bruits du couloir, quelques dessins de la future Nissan GT-R ont été réalisés par les designers, mais aucun n'aurait été retenu pour le moment. Notre illustrateur s'est amusé à imaginer les traits de la future Nissan GT-R, en fonction des orientations stylistiques de la marque et des gènes de la GT-R. 

Une chose est sûre, est que cette nouvelle génération ne ressemblera pas au concept conçu et développé par Italdesign : la GT-R50. La supercar japonaise sera différente, comme l'a confirmé Alfonso Albaisa, le designer en chef de Nissan. De plus, et selon ses dires, la future GT-R sera la super-sportive la plus rapide de sa catégorie, même sur circuit ! Déjà, avec la GT-R Nismo que nous avons essayée, la supercar fait des merveilles et cause beaucoup de tort aux concurrents. Avec cette nouvelle génération, Nissan veut repousser les limites. Les accélérations de la GT-R pourraient être foudroyantes, en partie grâce à l'ajout d'un moteur électrique qui permettra à ne point douter d'expédier le 0 à 100 km/h en un rien de temps.