Les températures atteignent par endroit environ -50 degrés.

Les États-Unis ont connu des jours meilleurs, aussi bien en matière de politique que de conditions climatiques. En effet, une vague de froid s'abat en ce moment même sur le pays de l'Oncle Sam, ce qui engendre de fortes perturbations un peu partout. Les bureaux sont fermés, certains aéroports sont bloqués, etc. Vous l'aurez compris, il ne fait pas bon se rendre aux États-Unis en ce moment même, notamment du côté de Chicago où un vortex polaire sans précédent a fait chuter les températures jusqu'à -50 degrés. Outre les infrastructures et les administrations, cette vague de froid fait aussi souffrir les voitures, et notamment celles fonctionnant avec des moteurs électriques.

Les batteries se déchargeant plus rapidement avec le froid, de nombreux propriétaires de voitures électriques se sont donc retrouver en difficulté voire même en panne dans certains cas. Au total, des centaines de Tesla, Nissan ou Chevrolet se sont retrouvées en rade aux États-Unis. Comme le précise le magazine américain Fortune, un rapide tour sur les réseaux sociaux nous permet de nous rendre compte que les utilisateurs de voitures électriques ont l'air assez surpris de l'autonomie affichée par leur véhicule par période de grand froid.

"Je n'ai pas payé une voiture 60'000 dollars pour décharger ma batterie aussi vite", explique le propriétaire d'une Tesla au magazine américain. En effet, ce dernier explique qu'il a simplement pu faire 300 kilomètres avec son véhicule avant que sa batterie donne de premières signes de faiblesse à cause du froid. Les Tesla ne sont bien évidemment pas les seules à rencontrer ce genre de soucis puisque certaines Nissan et Chevrolet rencontrent le même souci. Avec leur capacité de batterie plus petite, l'autonomie doit certainement être inférieure à celle d'une Tesla qui plus est. Dans tous les cas, cela ne touche pas un constructeur en particulier puisque ce sont "les composants de Panasonic dans les batteries Tesla qui ont fait défaut", selon un analyste de Bloomberg cité par Fortune. La défaillance est donc plus globale. Les Américains devront prendre leur mal en patience puisque même si les températures remontent légèrement, elles devraient rapidement rechuter.

'