Nissan a déjà enregistré 3000 précommandes pour la version haut de gamme de sa voiture électrique.

Présentée en début d'année au CES de Las Vegas, la Leaf e+, version plus aboutie du modèle électrique de Nissan, a débarqué sur le marché dans la foulée. Depuis, 3000 exemplaires de la série de lancement 3.Zéro ont été précommandés en Europe (sur 5000 unités disponibles). Un joli score donc, porté par l'enthousiasme de la Norvège, qui totalise à elle seule la moitié des précommandes formulées. Dans ces conditions, Nissan peut raisonnablement espérer faire mieux qu'en 2018, année au cours de laquelle un peu plus de 40'000 Leaf avaient été écoulées sur le Vieux Continent.

Pour rappel, le Leaf e+ dispose d'une batterie de 62 kWh, quand le modèle de base se contente, lui, d'une batterie de 40 kWh. L'autonomie progresse sensiblement, passant de 270 km à 385 km selon le cycle WLTP. Les performances sont également en hausse grâce à une puissance et un couple grimpant à respectivement 215 ch et 340 Nm (contre 150 ch et 320 Nm de couple sur la 40 kWh).

En France, la Nissan Leaf e+ 3.ZERO est vendue 45'500 euros, ce qui représente tout de même un surcoût de l'ordre de 10'000 euros par rapport à un modèle de base.

Si la Leaf est indéniablement un des modèles électriques les plus répandus du marché, elle reste encore loin de la Zoé en France. Le mois dernier, Nissan en a vendu 341 exemplaires dans l'Hexagone, tandis que Renault écoulait dans le même temps 1496 Zoé.

 

Galerie: Nissan Leaf e+