C'est Gordon Murray lui-même qui le confirme.

Gordon Murray, le père de la célèbre McLaren F1, est aujourd'hui à la tête de Gordon Murray Automotive, une jeune société spécialisée dans la construction de voitures de sport en série très limitée. Après la TVR Griffith II, l'ingénieur et designer automobile sud-africain est actuellement en train de travailler avec ses équipes sur l'héritière de la McLaren F1, la première voiture de McLaren Automotive sortie en 1993. À ce jour, celui qui a été fait Commandeur de l'Empire britannique (CBE) en fin d'année dernière, estime qu'aucun constructeur, pas même McLaren, n'a proposé d'héritière digne de ce nom à sa protégée.

De ce fait, comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, Gordon Murray travaille d'arrache-pied pour proposer une descendante à la McLaren F1. Et celle-ci serait bientôt prête. Effectivement, dans un entretien accordé au magazine Road&Track à l'occasion du Salon de Genève, Murray a dévoilé quelques détails techniques concernant la voiture. Nous vous voyons venir, vous vous dites certainement qu'il s'agira encore d'une voiture électrique, hybride ou encore pourvue, dans le meilleur des cas, d'un V8 4,0 litres bi-turbo associé à une boîte automatique.

Raté, puisque Gordon Murray précise que ce futur modèle sera propulsé par un moteur V12 uniquement associé à une boîte manuelle. La voiture sera construite autour d'un châssis monocoque en fibre de carbone contribuant à en limiter le poids qui devrait être aux alentours de 1000 kilos au maximum. Reste à savoir si la puissance sera répartie uniquement aux roues arrière ou bien aux quatre roues. Et si le moteur V12 sera gavé de turbos ou non également. Summum du luxe, le cockpit disposera d'un agencement similaire à celui de la McLaren F1, c'est-à-dire un siège conducteur en position centrale accompagné de part et d'autre de sièges passagers. La voiture devrait être dévoilée l'an prochain. "Vivement" comme dirait-on.

'

Galerie: McLaren F1 neuve aux enchères