La Porsche pour les familles vient de souffler ses dix bougies.

À la sortie du Cayenne en décembre 2002, Porsche a pris un virage à 180° avec pour ambition de devenir une marque prestigieuse à volume. Le pari était risqué, mais force est de constater que pratiquement deux décennies plus tard, il est couronné d'un joli succès. En 2009, comme si le coup du Cayenne n'était pas assez dur pour les aficionados de la marque, la firme de Stuttgart réitère avec une voiture sportive, certes, mais dotée d'un poil plus de praticité par rapport à une 911. C'est donc en avril 2009 que la première génération de la Panamera est révélée, un modèle que Porsche comptait produire à environ 20'000 unités par an. Finalement, depuis son lancement, la grande berline de luxe allemande s'est écoulée à plus de 235'000 exemplaires. Pour vous donner un petit ordre d'idée, la Panamera s'est vendue l'an passé en France à 772 unités. C'est la quatrième meilleure vente de Porsche dans l'Hexagone.

La "Porsche pour quatre" comme on l'appelle, suit les traces de la Porsche 356 Type 530 apparue dans les années 50 et des modèles 911 et 928 à empattement allongé, développés dans les années 80. Ces modèles n'ayant pas franchement engendré un engouement incroyable, Porsche tente de nouveau sa chance en 1988 avec la Type 989, une sorte de coupé quatre portes avec un gros bloc V8 installé à l'avant. Ce modèle ne fut jamais développé et resta à l'état de prototype faute de moyens. Au début des années 2000, quand Porsche commence à sortir la tête de l'eau, plusieurs concept-cars voient le jour, comme les concepts Mirage, Meteor ou encore Phantom. Puis est venu le temps de la Panamera, qui doit d'ailleurs son nom à la course sud-américaine "Carrera Panamericana". Elle s'inspira des trois concept-cars précédemment cités pour devenir la version de série qu'elle est aujourd'hui.

Grâce au lancement de la Panamera, Porsche a consolidé son implantation, notamment en Chine. C'est d'ailleurs là bas qu'elle fut présentée pour la première fois, au 94ème étage du World Financial Center de Shanghai. À ses débuts, elle était proposée avec des motorisations essence et diesel allant de 250 à 550 chevaux associées à une boîte manuelle à six rapports ou à sept rapports avec la boîte robotisée PDK. Aujourd'hui, la Porsche Panamera en est à sa seconde génération, et est désormais proposée en hybride rechargeable et en version Sport Turismo. Le modèle le plus puissance est d'ailleurs hybride et revendique 680 chevaux. Elle fut pendant quelques mois la Porsche commercialisée la plus puissante avant l'arrivée de la redoutable 911 GT2 RS et ses 700 chevaux.

Découvrez notre essai vidéo de la Porsche 911 Carrera T

'

Galerie: Essai Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid