Essence ou diesel, pour satisfaire tout le monde.

À l'heure où les normes anti-pollution ne cessent de se durcir, les moteurs comptant plus de quatre cylindres ont la vie dure, particulièrement chez les constructeurs généralistes. Mais heureusement, il est encore un peu tôt pour les enterrer, comme compte bien le prouver Mazda d'ici peu.

Comme l'ont relevé les journalistes de Jalopnik, le constructeur japonais a évoqué dans un document présentant ses résultats financiers l'arrivée de nouveaux six-cylindres en ligne. Un essence et un diesel, tous deux montés en position longitudinale et compatibles avec de l'hybride léger en 48 volts ou de l'hybride plug-in. Toujours d'après le document en question, le six en ligne essence sera doté de la technologie Sky-Activ X, gage de combustion optimisée et donc d'une réduction de la consommation et des émissions polluantes. Ces mécaniques seront intégrées sur une nouvelle plateforme "Large Architecture" qui, comme son nom l'indique, sera conçue pour les voitures à grand gabarit.

Pour l'heure, on ne sait guère quels seront les modèles à bénéficier du six en ligne et de la nouvelle architecture. On peut toutefois penser que la prochaine génération de Mazda 6 sera par exemple concernée. Elle pourrait alors devenir une sorte de BMW Série 3 japonaise, plaisante à conduire comme celle-ci et potentiellement plus séduisante sur le plan du style. Le concept Vision Coupé censée la préfigurer ne manque en tout cas pas de charme !

Ces projets montrent que Mazda va se donner les moyens de monter en gamme dans les prochaines années, quand d'autres constructeurs ayant le même objectif se montrent beaucoup plus frileux. Parallèlement, le constructeur japonais a prévu de s'attaquer au marché des voitures électrifiées, en optant d'ailleurs pour des solutions originales.

'