Les versions qui en bénéficient sont badgées B4 et B5.

Poursuivant le déploiement des motorisations électrifiées dans sa gamme, Volvo propose à compter d'aujourd'hui une hybridation légère sur son modèle star, le XC60. Il s'agit d'un système en 48 volts (celui introduit sur le XC90 il y a quelques semaines), monté sur les diesel D4 et D5 en quatre roues motrices. Les modèles ainsi électrifiés sont officiellement nommés B4 et B5. Ils délivrent respectivement 197 ch et 235 ch. Les tarifs démarrent à 50'930 euros pour le B4 et à 55'430 euros pour le B5.

Le D4 classique à deux routes motrices de 190 ch est maintenu en parallèle, aux côtés d'autres modèles à mécanique 100% thermique. Alors que son évolution micro-hybride impose la boîte automatique à huit rapports, lui laisse le choix entre cette dernière et une boîte mécanique à six rapports.

S'il apporte plus de couple et de puissance au moteur, l'alterno-démarreur des B4 et B5 a pour fonction première de faire baisser la consommation de carburant et les émissions de CO2. Les gains sont toutefois assez mesurés, la micro-hybridation ne faisant jamais de miracles.

Volvo XC60 micro-hybridation

Simultanément à l'introduction de ces nouveautés, Volvo fait évoluer le XC60 hybride rechargeable, celui qui hérite de l'appellation T8 Twin Engine donc. Le véhicule dispose désormais d'une batterie d'une capacité de 11,6 kWh, contre 10,4 kWh précédemment. L'autonomie en mode tout électrique progresse ainsi de quatre à cinq km pour atteindre une cinquantaine de km. Comptez au minimum 67'380 euros pour ce modèle qui, pour rappel, tire 407 ch de sa motorisation.

Enfin, le constructeur a augmenté de 11 litres la capacité du réservoir de carburant du XC60, qui culmine désormais à 71 litres. Tous les modèles sont concernés, sauf le T8 Twin Engine précité qui conserve son réservoir de 70 litres.

'

Galerie: Volvo XC60 B4 & B5