On en a appris un peu plus sur la nouvelle "patronne" du Nürburgring !

Quelques jours à peine après sa révélation à coup de nouveau record sur le Nürburgring, la toute nouvelle Renault Mégane R.S. Trophy-R a fait sa première sortie publique. Pas n'importe où évidemment, Renault Sport profitant du Grand Prix de Monaco et de la présence de ses deux pilotes, Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg, pour leur faire tester le bolide.

C'est ainsi que ce vendredi 24 mai 2019, entre les essais libres du jeudi et les qualifications du samedi, les deux champions ont été conviés à piloter pour la première fois cette Mégane R.S. Trophy-R. Et esprit de compétition oblige, même entre coéquipiers, à tenter de ses dépasser sur le tracé monégasque de 3,34 km !

Galerie: Renault Mégane R.S. Trophy-R à Monaco

Nous avons pu interroger Nico Hülkenberg à chaud, à la sortie de la voiture : 

Motor1.com : Comment-avez vous trouvé la voiture ?

Nico Hülkenberg : C'était très fun. Je ne suis pas très habitué à conduire une voiture de route dans ces conditions, j'habite ici (à Monaco, ndlr) mais il y a normalement beaucoup de trafic. C'était plutôt bien, je connais bin la Mégane, j'ai été impliqué dans le process de développement. De la Mégane R.S., à la Trophy, à la Trophy-R, on voit les différences. Et sur la Trophy-R, la perte de poids a évidemment un impact quand tu commence vraiment à pousser en virage. Elle est beaucoup plus dynamique et rapide.

Motor1.com : Qu'est ce qui vous a le plus impressionné sur la voiture ?

Nico Hülkenberg : C'est ça, c'est vraiment son agilité, la manière d'enrouler les virages, l'équilibre marche bien. Et le système des quatre roues stabilise la voiture à haute vitesse. 

Motor1.com : Est-ce que ça vous a plus de dépasser Ricciardo ?

Nico Hülkenberg : Oui c'était une confrontation rigolote, vous savez en tant que pilotes on est toujours compétitifs, on s'est bien amusé.

Si assister de l'extérieur à ces quelques tours de circuits de la Mégane R.S. Trophy-R nous a permis de constater effectivement que le son de la ligne d'échappement Akrapovic a quelque chose de différent et, au bruit des crissements de pneus dans les chicanes de la piscine, que cette nouvelle reine du Nürburgring (au moins dans la catégorie des compactes de série) n'est pas là pour faire de la figuration, c'est surtout le fait de pouvoir approcher la voiture qui nous en a appris plus !

Poids, châssis, aérodynamisme, jantes carbones et échappement titane, retrouvez dès demain notre interview de François-Xavier Delage, ingénieur en chef sur le projet Renault Mégane R.S. Trophy-R !