Le retour sur investissement des salons automobiles est faible.

Le salon de Francfort 2019 ouvrira ses portes du 12 au 22 septembre 2019. Ce salon sera l'occasion pour les constructeurs allemands de dévoiler plusieurs nouveautés, dont la Porsche Taycan, la Volkswagen ID.3 etc. Selon nos confrères de Challenges, contrairement aux Allemands qui seront tous présents, les constructeurs français ne feront pas le déplacement jusqu'à Francfort !

Ni Renault, ni Peugeot, ni Citroën, ni DS ne répondront présents. Le groupe PSA sera toutefois représenté par Opel, une marque du groupe, qui présentera la toute nouvelle Corsa (une cousine à la Peugeot 208). Toujours selon la même source, Renault ne tiendra pas de stand, mais le constructeur au losange devrait occuper une salle à l'étage lors des journées presse, afin que les journalistes puissent s'entretenir avec Thierry Bolloré, directeur général de Renault.

Les constructeurs désertent peu à peu les salons automobiles, et les Français n'y font pas exception. Au Mondial de l'Automobile 2018, plusieurs constructeurs étaient aux abonnés absents comme Mazda, Alfa Romeo, Abarth, Opel, Infinity, Jeep, Subaru, Volkswagen, Nissan, Mitsubishi, Volvo, ou encore, Ford.

Pour occuper un stand dans un salon automobile comme Francfort ou Paris, cela nécessite plusieurs millions d'euros. Cependant, et même si cela représente un investissement, les constructeurs pointent du doigt le retour sur investissement qui est plutôt faible. Ainsi, ils préfèrent participer à d'autres événements ou les organiser eux-mêmes de A à Z pour présenter un nouveau modèle par exemple. De nos jours, il n'est pas rare qu'une marque présente une nouveauté en dehors de ces manifestations. 

Il est à rappeler que le bilan du salon de Francfort 2017 était plutôt mitigé. La 67e édition du salon de Francfort a attiré 810'000 visiteurs, soit une baisse de 13% par rapport à 2015. En 2017 déjà, Peugeot, Volvo, Mazda, Nissan ou Fiat avaient boudé le salon allemand.

Source : Challenges

'