Il se concentrera sur la chute de l'entrepreneur !

Quelques semaines après la sortie aux États-Unis d'un docu-fiction sur la vie de John DeLorean, dans lequel il était incarné par Alec Baldwin, le trailer d'un nouveau film sur le créateur de la marque éponyme a été présenté. Il s'appellera Driven, un nom bien connu des fans de sport automobile pour avoir été celui d'un film raté sur l'IndyCar, et contrairement au docu-fiction, ne comportera aucune image d'archive sur le fantasque entrepreneur.

Ce film se consacrera à la chute de John DeLorean, orchestrée par le FBI et l'un de ses voisins en 1982 après l'avoir poussé à faire du trafic de drogue. C'est d'ailleurs grâce à l'insistance du FBI pour provoquer ce trafic que le magnat a ainsi pu s'en sortir avec un non-lieu. Cette biographie reviendra d'abord sur la décision prise par l'Américain de quitter son poste chez General Motors pour fonder sa propre entreprise. Bien évidemment, DeLorean Motor Company ne fut pas un succès et son fondateur fut rapidement aux prises avec des problèmes financiers, qui le poussèrent plus tard à risquer le trafic de cocaïne.

'

C'est l'acteur Lee Pace, vu notamment dans la trilogie The Hobbit, qui campera le rôle principal, et sera opposé à Jason Sudeikis, célèbre notamment pour avoir joué dans Comment tuer son boss ?. Ce dernier incarnera Jim Hoffman, ami de John DeLorean, qui a coopéré avec le FBI pour arrêter l'entrepreneur. Judy Greer, vue récemment dans Jurassic World ou encore Ant-Man, jouera l'épouse de Hoffman, qui a notamment essayé de convaincre ce dernier de ne pas tendre de piège à son ami.

Driven a été réalisé par Nick Hamm, qui avait notamment fait le film d'horreur The Hole au début des années 2000, ou encore Killing Bono en 2011, et sortira le 16 août aux États-Unis. a été révélé récemment alors que le film a été présenté à la Mostra de Venise l'an dernier. Le casting laisse espérer un bon film, qui permettrait d'ancrer un peu plus DeLorean Motor Company et son fondateur dans la pop culture, près de 30 ans après la conclusion de la trilogie Retour vers le futur, qui avait mis en scène la DeLorean DMC-12.