Toujours plus de style... et de puissance.

Dernièrement, nous vous avons présenté la toute nouvelle Audi RS 6 Avant. Aujourd'hui, il est temps de vous présenter l'Audi RS 7 Sportback, qui a de nombreuses similitudes avec le break de sport signé Audi. Outre la mécanique et la technologie embarquée, l'Audi RS 7 Sportback ressemble beaucoup à l'Audi RS 6 Avant. Vous n'êtes pas convaincus ? Jugez plutôt.

Galerie: Audi RS 7 Sportback au Salon de Francfort 2019

Un style résolument sportif

Lorsque nous avons approché les nouvelles Audi RS 6 Avant et RS 7 Sportback, la face avant de ces deux bestioles nous ont marqués. Elles se ressemblent, et pour cause, les designers d'Audi Sport ont emprunté les feux avant de l'Audi RS 7 Sportback pour les greffer sur la RS 6 Avant. Ce n'est pas terminé : le bouclier avant de la Sportback est lui aussi similaire à celui de l'Avant, avec des entrées d'air latérales en forme de triangle et une partie centrale qui laisse place à l'énorme calandre sans contour. 

L'Audi RS 7 Sportback est bien entendu plus large qu'une A7 Sportback standard, la marque affirme l'avoir élargie de 2 cm de chaque côté afin que ses formes soient plus généreuses. Le résultat est convaincant, l'Audi RS 7 Sportback a une silhouette très athlétique, elle est taillée pour séduire votre rétine tout en dégageant une impression de puissance infaillible. 

Audi RS 7 Sportback (2019)
Audi RS 7 Sportback (2019)

La partie arrière n'a pas de rapport ou presque avec une Audi RS 6 Avant. Déjà, la forme est différente, cette voiture a une carrosserie 'Sportback', c'est donc une berline avec une ligne de toit volontairement plongeante dans la partie arrière. Cette ligne vient se jeter sur l'arrière, qui est disons-le, très osé. Toute la partie basse reprend le même bouclier que l'Audi RS 6 Avant, à savoir, deux canules d'échappement ovales de grand diamètre ainsi qu'un élément qui vient entourer les échappements. À noter qu'à partir de 120 km/h, un aileron sort du hayon pour améliorer l'aérodynamisme de la voiture. 

Pour ne rien gâcher, l'Audi RS 7 Sportback bénéficie de jantes de 21 pouces. En option, ces jantes peuvent être de 22 pouces. De série, la sportive a des disques en acier de 420 mm à l'avant et de 370 mm à l'arrière. En option, ces disques sont en carbone et ont un diamètre de 440 mm à l'avant et 370 mm à l'arrière. Ils sont mordus par des étriers à dix pistons, qui peuvent varier de couleurs en fonction des goûts du client (noir, gris, rouge, bleu).

Le V8, une valeur sûre 

Audi RS 7 Sportback (2019)

Comme on pouvait s'y attendre, l'Audi RS 7 Sportback est motorisée par un V8 4.0 TFSI de 600 ch pour 800 Nm de couple. Ce bloc propulse la voiture de 0 à 100 km/h en 3,6 secondes, et peut envoyer la voiture jusqu'à 305 km/h avec le Pack Dynamique Plus. Si le client ne coche pas cette option, la vitesse maximale sera limitée électroniquement à 250 km/h (ou 280 km/h avec le Pack Dynamique). 

Écologie oblige, la sportive adopte elle aussi la technologie hybride de 48 V. Selon les conditions et le style de conduite adopté par l'automobiliste, la voiture peut économiser jusqu'à 0,8 litre de carburant tous les 100 km. On vous l'accorde, l'économie de carburant n'est pas très significative, mais il faut garder en tête que le bloc de huit cylindres en V peut désactiver quatre de ses cylindres afin de réduire son appétit.

Le moteur balance sa puissance aux quatre roues motrices via une boîte automatique à huit rapports. Par défaut, 60 % de la puissance est transmise aux roues arrière, tandis que le restant est expédié aux roues avant. En fonction des situations, le système quattro modifie la répartition du couple afin que la voiture ne perde jamais en adhérence. Ainsi, jusqu'à 70 % du couple peut être envoyé à l'avant, et 85 % à l'arrière.

De série, l'Audi RS 7 Sportback est livrée avec une suspension pneumatique. Elle peut ainsi varier la hauteur de la caisse. Lorsqu'elle évolue à plus de 120 km/h, cette hauteur est diminuée de 10 mm. À basse vitesse, la suspension peut élever la voiture de 20 mm, ce qui est pratique pour affronter les dos-d'ânes. Bien entendu, la suspension ainsi que le comportement et la sonorité de la voiture varient en fonction du mode de conduite sélectionné.

Audi RS 7 Sportback (2019)
Audi RS 7 Sportback (2019)

Une sportive de luxe 

L'habitacle est à l'image de l'extérieur. Audi Sport a revu plusieurs éléments pour orienter cet intérieur vers la performance. Ainsi, le volant a été remplacé par un volant sport, épaulé de part et d'autre par des palettes en aluminium. Ce volant contient plusieurs boutons dont le 'RS Mode', qui via une simple pression, permet de configurer le comportement du véhicule. Les sièges ont été remplacés, ils sont plus enveloppants et promettent un confort et un maintien plus satisfaisants. Il est à noter que la banquette arrière peut désormais accueillir trois passagers, ce qui n'était pas le cas pour la génération sortante. Le coffre affiche un volume de 535 litres, cette valeur peut grimper jusqu'à 1390 litres une fois la banque arrière rabattue.

Audi RS 7 Sportback (2019)
Audi RS 7 Sportback (2019)

Bien entendu, le tableau de bord est composé du fameux Virtual Cockpit entièrement digital. Comme il s'agit d'un modèle estampillé Audi Sport, cet écran affiche une plus grande quantité d'informations pour alerter le conducteur sur l'état des pneus, la puissance et le couple utilisés, la température de l'huile moteur, etc.

Au niveau de la console centrale, là aussi, l'Audi RS 7 Sportback embarque le système MMI composé de deux écrans. Le premier est en quelque sorte le centre névralgique de la voiture, tandis que le second sert à moduler la climatisation ainsi que la ventilation à bord du véhicule.

L'Audi RS 7 Sportback sera commercialisée lors du premier trimestre 2020.

Galerie: Audi RS 7 Sportback (2019)