Les ventes ont progressé de 16,6 % par rapport à septembre 2018.

Le CCFA, le comité des constructeurs français d'automobiles, vient de publier un rapport sur les immatriculations des véhicules pour le mois de septembre 2019. Les ventes du marché des voitures particulières ont bondi de 16,6 % en données brutes par rapport à septembre 2018 (hausse de 11 % à nombre de jours ouvrés comparables). Le mois passé, en France, il eut 173'444 immatriculations.

Il y a les gagnants et les perdants

Dans les détails, à jour ouvrable comparable, ce sont les constructeurs comme Land Rover, Porsche, Alpine et Nissan qui ont enregistré les plus fortes hausses. En septembre 2018, Porsche a vendu 124 véhicules. Le mois passé, le constructeur a écoulé 370 modèles, soit une hausse de 298 %. Land Rover a enregistré une hausse de 84,4 %, tandis que les ventes de Nissan et d'Alpine ont respectivement progressé de 87% et de 72 %.Le groupe français PSA a connu une hausse des ventes de 8,4 % grâce à DS Automobiles (+30,9 %) et à Citroën (+18,8 %). Quant à Renault, la hausse est de 21,8 %. Le groupe Daimler a vu ses ventes diminuer de 8,3 %, alors que le groupe Volkswagen est en pleine forme, ses ventes ont explosé de 49,3 %.

Cela dit, sur les neuf premiers mois de l'année, de janvier à septembre 2019, le marché des voitures particulières est en baisse de 1,3 %. Durant cette période, les données montrent qu'il eut 1'641'368 immatriculations.

Le malus ne fera qu'augmenter les ventes pour 2019

Le gouvernement a dévoilé le nouveau barème concernant l'année 2020. Comme nous l'avons détaillé, les montants exploseront et le seuil de déclenchement sera abaissé à 110 g/km contre 117 g/km pour l'année 2019. Il est évident que les consommateurs anticiperont le nouveau malus écologique en achetant plus tôt des véhicules dits 'moins propres' afin d'échapper à l'inflation du malus. Une voiture qui émet par exemple 150 gCO2/km est assujettie à un malus de 1613 euros en 2019. L'an prochain, ce sera 3784 euros, soit une sacrée différence !

Consulter le rapport complet du CCFA.

'
Source: CCFA