Le groupe doit réduire ses dépenses pour s'assurer une bonne santé économique.

Le groupe Daimler va licencier plusieurs cadres pour faire des économies. Au total, d'ici 2022, le groupe compte économiser plus d'un milliard d'euros en coûts du personnel. Pour expliquer cette vague de licenciements, le patron, Ola Källenius (en photo), a indiqué que son groupe faisait face à des "charges financières pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 qui demandent des mesures dans toutes les branches du groupe". Daimler n'a pour autant pas précisé le nombre de personnes qui seront licenciées au cours des prochaines années. Selon la presse allemande, 1 cadre sur 10 sera licencié en Allemagne et près de 1100 salariés dans le monde.

Un bénéfice net en forte baisse

Au troisième trimestre 2019, Daimler a enregistré un bénéfice net en légère hausse. Cependant, le trimestre précédent, et pour la première fois depuis 10 ans, les comptes de l'entreprise étaient au rouge ! Daimler va donc réduire ses dépenses, car en plus des licenciements, le budget alloué au pôle recherche et développement sera revu à la baisse à court terme. L'an prochain, le groupe allemand veut atteindre une marge opérationnelle d'au moins 4 %, puis de 6 % en 2020. Toutefois, il précise que pour cette année 2019, son chiffre d'affaires devrait être légèrement en hausse, mais que son bénéfice opérationnel sera "nettement" inférieur.

De nouveaux enjeux

On rappelle que suite à l'affaire Dieselgate, Daimler a été contraint de payer une amende de 870 millions d'euros. En 2020, et même en 2021, Daimler n'exclut pas de ne pas respecter les limites en CO2 (95 g/km dès 2020)2, ce qui l'exposerait à une amende. En 2018, la société allemande a enregistré une baisse de son bénéfice net annuel de 28 % (7,58 milliards contre 10,9 milliards un an auparavant) alors que son chiffre d'affaires avait progressé de 2 %. Daimler a toutefois versé une prime de 4965 euros à ses 130'000 collaborateurs allemands au titre de l'année 2018.

Source: Le Point