Daimler renonce à faire appel et va payer une amende suite à l'affaire des moteurs diesel truqués.

Le parquet de Stuttgart annonce que le constructeur allemand Daimler doit payer une amende de 870 millions d'euros dans l'affaire des moteurs truqués. Depuis 2008, le groupe a mis sur le marché des véhicules diesel qui ne respectent pas du tout les normes sur les émissions polluantes. 

L'an dernier, l'agence fédérale allemande de l'automobile a demandé au constructeur de rappeler près de 774'000 véhicules afin de retirer les logiciels frauduleux. Celui-ci permettait au constructeur de fausser les tests d'émission de ses véhicules. L'an dernier, Daimler niait les faits et risquait une amende de plusieurs milliards d'euros. Finalement, Dieter Zetsche, l'ancien patron du groupe, a accepté de collaborer et de procéder au rappel de ses voitures.

Dans un communiqué, Daimler a déclaré maintenir ses objections vis-à-vis du rapport de la KBA, mais qu'il renonce à faire appel de la décision du parquet et de payer l'amende pour enfin tenter de tourner la page. Il reste cependant des enquêtes pénales qui visent plusieurs personnes opérant au sein du groupe Daimler. Quatre responsables sont accusés de fraude et de publicité mensongère. Le dénouement de leur affaire se fera dans les prochains mois.

L'affaire du Dieselgate avait fait grand bruit et continue de hanter les constructeurs coupables. Dernièrement, c'est le groupe Volkswagen qui a dû payer 79 millions d'euros en Australie pour dédommager ses clients. De plus, une action collective va être lancée contre Renault sous motif de tromperie aggravée et de pratique commerciale trompeuse. Le Dieselgate a secoué l'industrie automobile, on rappelle que le directeur d'Audi, Rupert Stadler, a été arrêté et inculpé par la justice. 

'