Initialement prévue pour le 1er mars 2020, le malus écologique basé sur le cycle WLTP pourrait arriver un peu plus tard.

L'année 2020 est une année charnière pour l'automobile, une année qui pourrait aussi faire beaucoup de dégâts, notamment en France, avec l'entrée en vigueur de deux nouvelles grilles du malus écologique. La première, appliquée du 1er janvier au 29 février 2020, sera basée sur les données recueillies via le cycle d'homologation NEDC corrélé. Découvrez ici-même le seuil de déclenchement et le barème en question.

Au 1er mars 2020, un nouveau barème entrera en vigueur, basé cette fois-ci sur le cycle WLTP avec un seuil de déclenchement plus tolérant par rapport au barème NEDC corrélé, à 138 g/km de CO2 contre 110 g/km actuellement. Néanmoins, les niveaux des émissions de CO2 de toutes les voitures vont augmenter, WLTP étant plus sévère que le cycle NEDC. De ce fait, les malus seront moins sévères par rapport au premier barème de l'année 2020, mais plus sévères que le barème de l'année 2019, basé lui aussi sur le cycle NEDC corrélé.

Compliqué n'est-ce pas ? Si nous devions résumer ces quelques lignes, attendez le 1er mars 2020 et l'arrivée du nouveau barème pour acheter votre nouvelle voiture neuve. Ou encore plus tard à en croire nos confrères du Parisien. En effet, selon une source interne au gouvernement, le barème basé sur WLTP pourrait entrer en vigueur plus tard. Le 1er juillet 2020 semble être la date privilégiée en lieu et place du 1er mars 2020. "C'est une grosse usine à gaz à mettre en place et les services ne sont pas prêts", voici ce qui ressortirait aujourd'hui de la mise en place de ce nouveau barème.

Effectivement, quand on met en évidence le travail à réaliser pour obtenir les émissions de CO2 exactes sous le cycle WLTP, il s'agit effectivement d'une belle usine à gaz dans le sens où le grammage ne dépendra plus seulement du moteur, mais aussi des équipements ou encore de la taille des jantes. Quand on voit la liste des options chez certains constructeurs, effectivement, il y a du travail.

Galerie: Essai Alpine A110 S (2020)