Quelles voitures a-t-il dans son garage ? Quels sont ses différents moyens de transport ? Comment voit-il évoluer la mobilité ? Autant de sujets que nous avons pu aborder avec le pilote tricolore.

Motor1.com : Tout d'abord, comment es-tu venu au Festival Automobile International ce matin, à Paris, surtout quand on sait que la circulation est difficile en ce moment ?

Romain Grosjean : Comme tous les mecs, dans les bouchons ! En Jaguar E-Pace, il fait malheureusement un peu froid en ce moment à Paris pour la trottinette ou bien le vélo, mais bon, c'est pénible mais c'est comme ça.

Là où tu vis, comment te déplaces-tu en général ?

L'été, j'aime beaucoup le vélo, mais aussi la moto, même si après tout dépend de la logistique et du nombre d'enfants que j'ai à amener à l'école. Sinon, plus généralement, comme la majorité des gens, je me déplace en voiture, notamment là où je vis où il n'y a pas forcément beaucoup de transports en commun à proximité.

Qu'est-ce que tu as comme moto ?

J'ai une BMW R 100 RS de 1981 et une Harley-Davidson Fat Boy mais refaite en Bobber. Je ne peux transporter personne puisqu'il n'y a qu'une place à chaque fois !

Du coup que penses-tu de la moto de Charles Leclerc présente ici au Festival Automobile International ?

Franchement, elle est très belle. Je ne sais pas quelle est la marque derrière ça [une Husqvarna Svartpilen 701 revue et corrigée par Bad Winners, NDLR], je ne savais même pas qu'elle était à Charles, mais franchement je la trouve très belle et très originale.

La moto de Charles Leclerc par Bad Winners
La moto de Charles Leclerc par Bad Winners

Quel est ton dernier achat en termes de mobilité ?

Une Ford Mustang de 1966, ce n'est pas très bon pour la consommation, je sais, surtout dans la conjoncture actuelle, mais je suis tombé sous son charme quand je l'ai vue pour la première fois.

En tant que pilote, que penses-tu des aides à la conduite ou des aides au pilotage d'une manière générale ?

Il y a des technologies qui sont vraiment bien. Par rapport au début, l'avancée qui a été faite est juste incroyable. Il n'y a pas longtemps j'ai été rouler sur la glace, sur le circuit de Flaine. J'ai commencé à rouler j'avais 12 ou 13 ans, sur les genoux de mon père, et je me dis qu'en plus des aides, on devrait quasiment obliger les gens qui passent le permis de conduire à aller rouler une fois sur la glace pour l'anticipation, la glisse, la compréhension...

Pour passer le permis de conduire ce serait vraiment top, même si je sais que c'est compliqué en termes de logistique et qu'il faut aller là où il fait froid, là où il y a de la glace. Mais en termes de compréhension, c'est vraiment le mieux. Aujourd'hui les aides à la conduite sont vraiment omniprésentes, on s'est pratiquement tous fait rappeler à l'ordre ou remettre sur le droit chemin par une aide à la conduite parce que l'on n'était pas attentif.

En tant que conducteur, utilises-tu des aides à la conduite, notamment sur autoroute ?

Il y en a où je ne suis pas encore 100 % pour, notamment le régulateur de vitesse adaptatif, parce qu'il y a toujours un type qui vient se mettre entre moi et la voiture de devant quand je suis à distance réglementaire. Du coup vous ne faites que ralentir. Franchement j'utilise ce genre de technologies quand il n'y a pas trop de monde. Mais bon, ce n'est presque plus de la conduite ?

Comment vois-tu l'évolution de l'automobile ? Pour toi, sera-t-elle électrique, à hydrogène, solaire, etc ?

Honnêtement, j'en ai strictement aucune idée. L'électrique c'est vraiment top, notamment en ville. J'en ai une, j'ai une Jaguar I-Pace, en ville c'est extraordinaire, ça ne fait pas de bruit, c'est calme, on peut écouter de la musique sans avoir le bruit sourd du moteur thermique derrière. Après, clairement, vous êtes limité sur autoroute, l'autonomie est ce qu'elle est, ce n'est pas optimal, en plus ça réclame pas mal de temps pour la recharger. Et il n'y a pas de points de recharge partout. Donc est-ce que c'est la solution pour l'avenir ? Je ne sais pas. Tant qu'on ne trouve pas les batteries capables de parcourir de plus longues distances ou bien se recharger plus rapidement, ça va être compliqué à court terme.

Où recharges-tu ta voiture électrique ?

À la maison. J'ai installé une borne à la maison, c'est un réflexe à prendre, on rentre à la maison et on branche directement. Pour une utilisation en ville c'est super pratique, je ne suis jamais à court d'électricité puisque je peux recharger tous les jours. En ville l'autonomie est de plus de 300 kilomètres, dont c'est parfait pour mon usage.

Justement, à la maison et plus précisément dans ton garage, qu'est-ce qu'on y trouve ?

Un Jaguar F-Pace, un I-Pace et ensuite mes deux motos. Puis beaucoup de vélos. Et ma Mustang que je viens d'acheter qui n'est pas vraiment dans le garage mais qui n'est pas loin.

Quels sont tes critères aujourd'hui pour l'achat d'une voiture ?

Beaucoup de places. J'ai trois enfants, donc il me faut une banquette arrière suffisamment large pour tous les caser quand nous sortons en famille. Au niveau de mes envies, là je viens de voir le nouveau Land Rover Defender, clairement c'est une voiture que je pourrais acheter. Ça marche avec mon style de vie, je peux rentrer mes skis, mes vélos, mes enfants et en plus ça passe partout.

Les concepts du Festival Automobile International 2020
Les concepts du Festival Automobile International 2020

Quelles technologies, présentes en Formule 1, aimerais-tu retrouver sur ta voiture de tous les jours ?

Absolument aucune ! En fait, en Formule 1, pour y être depuis dix ans, il y avait limite plus de technologies avant ! Avant il y avait, par exemple, le frein moteur, la boîte de vitesses automatique, il y avait une sorte d'ABS il fut un temps, il y avait le traction control... Aujourd'hui il n'y a plus tout ça. Finalement une voiture de grande série a limite plus d'équipements qu'une Formule 1. Contrôle de trajectoire, DSC, ABS, détection de collision, c'est des choses que nous n'avons pas ou plus en Formule 1. Après, est-ce qu'une F1 est faite pour avoir tout ça ? Moi je pense que non, donc ces technologies ont clairement davantage leur place sur nos voitures de tous les jours plutôt qu'au sein d'une monoplace.

Prenons par exemple une chaussure faite pour courir le 100 mètres : c'est léger, ce n'est pas confortable, ça fait mal au pied et est-ce que c'est quelque chose qu'on pourrait porter tous les jours ? Non, clairement pas, parce qu'il existe des chaussures bien confortables. Est-ce que c'est avec ça qu'il faut courir un 100 mètres ? Non, parce que c'est moins performant puis ce n'est pas dans l'idée dans la compétition. C'est un peu pareil entre une voiture de série et une monoplace.

De toutes les voitures de série que tu as pu conduire, laquelle as-tu préferée ?

J'ai eu la chance de conduire de nombreuses voitures. Après, je dirais qu'en termes d'expériences différentes, l'électrique évidemment, avec mon I-Pace. Dans un style complètement différent, la Mustang évidemment. Ce sont deux façons de voir la route différemment. La Mustang, on part, on ouvre la capote et on profite du bruit, des sensations, des vibrations... Ce qui est totalement contradictoire avec l'électrique où l'on profite du calme, du fait de ne pas changer les vitesses, quand on accélère ça pousse suffisamment fort, quand on lâche les gaz, ça freine seul... C'est aussi très agréable.

Parmi tous les concept-cars qu'il y a au Festival Automobile International, lequel préfères-tu ?

La Bugatti La Voiture Noire, même si je ne suis pas certain qu'il s'agisse d'un concept-car. Je la trouve vraiment belle. Bon, de toute façon, apparemment, il n'y a qu'un seul exemplaire de prévu. Puis je n'ai clairement pas les moyens pour ce genre de voiture.