Sur l'ensemble des financements de véhicules neufs en 2019, la LOA fut utilisée dans trois quarts des cas.

Comme chaque début d'année, c'est l'heure du bilan pour l'année qui vient de s'achever. Si pratiquement tous les constructeurs ont déjà révélé leurs chiffres de ventes pour 2019, c'est maintenant au tour des organismes de financement.

L'ASF, l'Association Française des Sociétés Financières, révèle que l'année 2019 fut une nouvelle fois un bon cru, comme c'était le cas pour les six dernières années consécutives. 43,4 milliards d'euros ont été générés par le crédit à la consommation, soit 5 % de plus par rapport à 2018. L'automobile a évidemment apporté sa contribution à ce joli succès.

En effet, l'automobile a généré 14,3 milliards d'euros en 2019 (+ 4,2 % par rapport à 2018), soit 33 % du total des crédits à la consommation en 2019. Dans le détail, c'est la location avec option d'achat qui sort du lot puisqu'elle a permis de financer 7,2 milliards d'euros, soit une hausse de 2,5 %. Cela permet donc à la LOA de représenter 76 % du financement total des véhicules neufs. De son côté, le crédit connaît un léger recul de 4 % et pèse aujourd'hui 2,2 milliards d'euros. La production financière des véhicules neufs a donc progressé de 0,9 % et s'établit aujourd'hui à 9,5 milliards d'euros.

Pour atteindre la somme de 14,3 milliards d'euros comme énoncé plus haut, le secteur des véhicules d'occasion a aussi bien fonctionné puisque sa production financière a atteint 4,8 milliards d'euros, soit 11,5 % de plus par rapport à 2018. Contrairement aux véhicules neufs, du côté des occasions, c'est le crédit qui porte le secteur avec 4,2 milliards d'euros générés, soit une hausse de 8 %. La LOA reste assez confidentielle mais la tendance est clairement à la hausse avec une augmentation de 43,5 % par rapport à 2018 et 673 millions d'euros de générés.

Si le segment des véhicules neufs reste toujours porteur pour la LOA, celui des véhicules d'occasion gagne du terrain. Au total, 55,1 % du total de la production financière de l'automobile (soit 7,9 milliards d'euros) est l'œuvre de la location avec option d'achat, tandis que le crédit s'octroie 44,9 % sur les 14,3 milliards.